Créer un site internet

BETHEL SCA l'entreprise qui émerge

Publication bethel

Quand on parle du Gabon dans les médias internationaux, on évoque généralement les scandales politico-financiers (affaire ELF, affaire Smalto, les "Biens Mal Acquis", les détournements de fonds publics…), les affaires de mœurs, les crimes rituels… C’est bien sûr la partie sombre de ce pays pétrolier que la presse internationale exhibe volontiers quelquefois avec mépris, sarcasme ou condescendance. Mais, chaque médaille ayant son revers, le Gabon a aussi une face lumineuse avec des figures qui brillent sur la scène nationale et internationale, notamment dans le sport (Pierre-Emerick Aubameyang dans le football, Anthony Obame dans le taekwondo…), la musique (Pierre-Claver Akendengue…), la recherche universitaire et scientifique (Donatien Mavoungou, Alain Ondo, Grégoire Biyogo, Joseph Tonda, Albert Ondo Ossa…), l’édition (Nadia Origo…), le cinéma (Melchy Obiang), l’entreprenariat, un secteur dans lequel des Gabonais s’illustrent de plus en plus.

Images03w30hqrLibreville, la capitale gabonaise, ville jeune et dynamique qui vit au son des klaxons incessants des taxis coincés dans d’interminables embouteillages. C’est dans ce bourdonnement incessant que plusieurs jeunes entrepreneurs gabonais qui font ce qu’ils peuvent pour monter des projets novateurs, créer des structures et améliorer l’activité de celles-ci. C’est au milieu de cette chaleur parfois étouffante, juste à côté du célèbre golf de IAI, en face de SOCOFI, avant l’échangeur du quartier LALALA dans le sud de la capitale gabonaise, que s’est installée la société BETHEL SCA. Une entreprise jeune de par sa date de création, son effectif et son dynamisme. Spécialisée dans la commercialisation des contrats d’assurances, BETHEL SCA est une société de courtage en plein essor dans un pays où le secteur des assurances est verrouillé par les grandes compagnies étrangères et une grande firme parapublique de la place. « Nous avons pour ambition d’être l’un des plus grands courtiers de ce pays avec de la patience, du travail et beaucoup d’humilité », a confié Monsieur Ethel Hemery Ndong, responsable du développement de la société BETHEL SCA à notre envoyé spécial qui a eu le plaisir de rencontrer et de s’entretenir avec cette jeune équipe, motivée et dynamique.

Les débuts de BETHEL SCA sont plutôt difficiles. Il faut se constituer un portefeuille, convaincre d’éventuels clients, se faire connaitre auprès du grand public, poser des actes pour construire et asseoir sa crédibilité. Tels sont les défis auxquels est confronté la jeune entreprise BETHEL pour tenter d’exister dans un secteur monopolisé par les multinationales. « J’avais déjà travaillé pendant 4 ans dans un cabinet de courtage, même si je m’occupais de la comptabilité, cette activité m’a permis de cibler une certaine clientèle, notamment l’assurance automobile car le parc automobile gabonais est bien rempli, mais ce n’était pas une garantie de succès. Il a fallu faire ses preuves et être patient ». répète Monsieur Ethel Hemery Ndong. C’est en posant pierre par pierre que la jeune entreprise va grandir à son rythme.

Le développement de l’activité nécessite alors que l’entreprise BETHEL SCA s’entoure d’un personnel diplômé et qualifié pour poursuivre sa croissance et donner une nouvelle orientation à la politique de l’entreprise. BETHEL SCA fait alors une trouvaille quand la jeune Steevette AZUE MEDZO rejoint l’entreprise en développement pour en devenir la gérante. « Je suis diplômée en assurance et j’avais d’abord travaillé dans une entreprise en création pendant plusieurs années. Avec BETHEL j’étais consciente des sacrifices nécessaires pour faire vivre la société. Le projet était intéressant ; on avait déjà un portefeuille clients existant, mais nous avons mis en place une stratégie de développement qui nous a permis de développer notre portefeuille clients », confie-t-elle au correspondant d’Ayong qui l’a rencontrée dans les locaux de BETHEL SCA à Libreville. 

Avec un portefeuille comptant plus de 2500 clients, Madame Steevette AZUE MEDZO peut être fière du travail accompli et du chemin parcouru en si peu de temps. « Depuis mon arrivée en 2013, nous avons enfin eu l’agrément du ministère de l’Economie et nous sommes reconnus comme une société de courtage en assurance comme les autres, ce qui est une petite victoire », nous dit-elle avec humilité.

Captu1re

Désormais, BETHEL SCA fait son bonhomme de chemin, avec un chiffre d’affaires de plus de 120 millions de francs CFA  répartis dans plusieurs branches. La direction de cette structure a eu l’ingénieuse idée de diversifier ses activités.

La diversification de la politique de développement de BETHEL S.C.A réside dans le fait qu’en dehors de son personnel hautement qualifié, la société BETHEL S.C.A, s’est également entourée d’un expert en prévention de sinistre en milieu du professionnel et un expert en hygiène, qualité environnement et sécurité (Q.H.S.E).

Ces deux expertises permettront à la jeune entreprise BETHEL S.C.A de s’attaquer aux grandes entreprises qui travaillent au Gabon.

Premièrement, le conseil : BETHEL S.C.A est avant tout un cabinet de conseils en assurance pour "prévenir" les risques.

Dans cet optique, son expertise dans la prévention de risque en milieu professionnel accompagne les assureurs, forme à la fois les employés des sociétés désireuses de souscrire des contrats avec BETHEL S.C.A et même celles qui ne sont pas assurés à BETHEL et par BETHEL S.C.A.

Deuxièmement, BETHEL S.C.A, avec le concours de son expert en Q.H.S.E propose des séminaires de formation aux agents des sociétés quelles soient ou non ses clients.

« Il s’agit d’orienter le client sur le meilleur moyen de prévenir les risques de la vie dans divers domaines. L’automobile représente pour l’instant 80% de notre chiffre d’affaires, et nous préparons pour nos clients des solutions contre tous les risques qui peuvent survenir (tous risques, tierce collision, etc.). Mais nous continuons notre politique de diversification en rajoutant l’habitation, risques professionnels, responsabilité civile, maladie, voyage, transports, tous risques informatiques, etc. Nous nous sommes entourés de plusieurs spécialistes pour atteindre nos objectifs », nous répète Steevette AZUE MEDZO, gérante de BETHEL SCA qui s’est entourée d’une équipe de qualité. 

Imagesseryr34sSa titre 1

L’objectif est de consolider ses acquis, et continuer cette politique de diversification. BETHEL SCA a maintenant les gens qu’il faut à la place qu’il faut et travaille en toute confiance pour être une entreprise capable d’avoir plusieurs agences dans la ville de Libreville, et pourquoi pas dans les principales villes du Gabon comme Port-Gentil, Franceville, Oyem. La jeune entreprise rêve en  grand, pour être un opérateur économique important et  créer des emplois. Le Gabon a besoin de plusieurs initiatives comme celle-ci pour diversifier son économie très axée sur l’exportation des matières premières.

A la question de savoir quels conseils elle donnerait à un jeune qui veut se lancer dans l’entreprenariat au Gabon, Madame le Gérant de BETHEL S.C.A répond : « qu’il faut une dose de folie, une dose de rêve, beaucoup de patience, un grand sens du sacrifice, un peu de chance, et beaucoup de détermination. La conjugaison de tous ces paramètres n’est certes pas une garantie de succès, mais des éléments déterminants ».

Le site panafricain Ayong dont la mission est de mettre en lumière les talents d’Afrique et de la diaspora ne peut qu’être admiratif du travail accompli par cette jeune entreprise dont les principaux acteurs sont encore jeunes, et déterminés à atteindre leurs objectifs. Ils ont su conjuguer leurs différents talents pour être le cabinet qui émerge sans bruit, mais avec efficacité à Libreville.

Par AYONG

Date de dernière mise à jour : 19/05/2018

  • 1 vote. Moyenne 2 sur 5.

Commentaires

  • Israel

    1 Israel Le 06/07/2016

    Que le tout puissant bénisse vos projets et vous élève le plus haut possible car il faut avoir la foi pour se lancer dans ce genre de réalisations.
    Amen
  • Kokoumbo

    2 Kokoumbo Le 06/07/2016

    Bel exemple de patience et d'abnégation pour cette entreprise, mais je pense que la pub sur le web ne sera pas suffisante, il leurs faut un strapontin plus haut. Ce n'est que mon avis.
    Kokoumbo ne fait que passer
  • AMS

    3 AMS Le 28/06/2016

    Bonjour,
    vous rendez un grand service aux différentes entreprises africaines.
    c'est un article très intéressant.
  • AYINGONE

    4 AYINGONE Le 27/06/2016

    Bonjour,

    Merci d'être une vitrine pour nos entrepreneurs.
    Très bel article.
    Peut-on avoir le contact de cette entreprise ?

Ajouter un commentaire

Anti-spam