Créer un site internet

Afrique mon chemin

62

Tu m’appelais depuis, du tréfonds de mon île
Mêlant ta voix aux flots de sa mer indocile.
Je portais jour et nuit cette absence de toi
Comme un vide obsédant, comme un manque de soi.

Ton appel aiguisé par l’écho de l’histoire
Eveillait mille cris au fond de ma mémoire.
Je découvrais ton âme au souffle des chansons,
Des danses qui marquaient le rythme des saisons.

Mon esprit parcourait tes légendes altières,
Tes royaumes sacrés aux mythiques frontières.
Je rêvais de grandeur, d’espace, d’infini,
Des valeurs que nourrit ton sol noble et béni.

L’étoile qui connaît les secrets de ta voûte
Traçait mon horizon aux confins de ta route.
Mes pas et mes faux pas, mes choix et mes refus,
Tout me menait vers toi dans un élan confus.

Je ne sais pas vraiment comment je te préfère :
Telle que tu parais, silencieuse bergère,
Ou telle que j’aimais à te voir dans mon cœur,
Fécondant notre monde épris de ta chaleur ?

Je sais tout simplement qu’un matin ébahie
Je découvris en toi le chemin de ma vie.
Quoique demain projette, Afrique, tu me tiens
Et c’est très bien ainsi, puisque je t’appartiens !

K adodo

Ketline Adodo

Source...http://www.margutte.com/?p=9002&lang=fr

Date de dernière mise à jour : 01/07/2017

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam