Université du Burundi : "préavis de grève" estudiantin pour dénoncer le nouveau système

Thkfjy7htj

Le recteur de l'Université du Burundi(UB), Gaspard Banyankimbona, vient d'adresser une mise en garde à un groupe d'étudiants signataires d'un document de "préavis de grève" pour protester contre la récente décision gouvernementale portant introduction du nouveau système d'octroi des bourses d'études et de stages dans l'enseignement supérieur au Burundi.

Un groupe d'étudiants se revendiquant de l'Université du Burundi, a remis vendredi un préavis de grève au président du Burundi, a précisé M. Banyankimbona dans un communiqué de presse rendu public dimanche.

Dans son préavis de grève lancé le 24 mars et expirant le 5 avril prochain, le groupe d'étudiants se réclamant de la commission estudiantine de l'UB, demande au chef d'Etat burundais Pierre Nkurunziza, de "suspendre" la mise en application de nouveau système d'octroi de la bourse d'études et de stages dans l'enseignement supérieur burundais.

Pour ce groupe, qui s'est gardé de divulguer les identités exactes des signataires du préavis de grève, le nouveau système instituant le "prêt-bourse" en lieu et place de la "gratuité" jusqu'ici pratiquée, renfermerait des "ingrédients discriminatoires" contre des étudiants issus des familles pauvres au Burundi.

Le 1er février 2017, le président Nkurunziza a signé un décret portant réorganisation de la gestion des bourses d'études et de stages dans l'enseignement supérieur burundais, avec comme innovation fondamentale la suppression du système de sa gratuité pratiquée durant plus de cinq décennies du Burundi post-indépendant.

Selon la ministre burundaise de l'Education Nationale, Janvière Ndirahisha, le système de gratuité de la bourse d'études et de stages longtemps pratiquée dans l'enseignement supérieur burundais, est "aujourd'hui révolu et ne peut plus perdurer" particulièrement à l'UB, notamment eu égard à la croissance "exponentielle" des effectifs des étudiants, combinée aux dépenses budgétaires "colossales" qu'il occasionne.

Vieille de 53 ans pour avoir vu le jour en 1964 avec un effectif de 53 étudiants, l'UB a atteint aujourd'hui "son point culminant" avec un total de 11.428 étudiants inscrits.

Par ailleurs, a ajouté la ministre Ndirahisha en lançant récemment l'année académique 2016-2017 à l'UB, la suppression du système de "gratuité" pour l'octroi de la bourse d'études et de stages au Burundi, s'explique, en dehors de la prise en compte de son caractère "hautement budgétivore", par un souci d'harmonisation burundaise avec les pratiques en vogue au sein des autres pays (Rwanda, Tanzanie, Ouganda et Kenya) de la Communauté d'Afrique de l'Est (CAE), qui ont opté depuis longtemps pour le système de prêt-bourse au sein de leur systèmes d'enseignement supérieur respectif.

Source...Xinhua

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam