Créer un site internet

le responsable de la CVR souligne le respect et la nécessité de la loi

Mololo

Le président de la Commission vérité et réconciliation (CVR) burundaise, Jean-Louis Nahimana, a souligné lors d'un entretien avec Xinhua la nécessité de travailler en conformité avec la loi et de la création d'un cadre légal guidant le traitement des fosses communes, afin de rendre la vérité au peuple sur le passé sanglant du pays. Tout en avouant la demande pressante du peuple burundais de connaître la vérité sur les crises du passé, M. Nahimana a indiqué qu'il s'agit d'un processus progressif qui doit se réaliser dans le cadre de la loi d'autant plus que la CVR manque de budget. Selon lui, la CVR ne peut se prononcer que sur les découvertes des fosses déjà faites dans quatre des dix-huit provinces qui composent le pays.

Source...Xinhua

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam