Créer un site internet

Le Nigeria gèle les comptes bancaires non enregistrés dans une opération contre le blanchiment

Blanchiment

Le gouvernement nigérian est prêt à geler tous les comptes qui ne sont pas couverts par des Numéros de vérification bancaire (BVN) dans une initiative pour lutter contre les activités de blanchiment.

Le BVN est un numéro d'identification unique qui peut être vérifié et utilisé pour effectuer des transactions sur toutes les plateformes bancaires au Nigeria.

La Haute Cour fédérale à Abuja, capitale du Nigeria, a ordonné à la Banque centrale du Nigeria (CBN) et à 19 banques commerciales du pays de publier tous les comptes placés sous leur garde ainsi que les soldes de ces comptes.

Le Cour a ordonné aux banques de publier les informations détaillées sur tous ces comptes, leurs propriétaires et sur le produit de leur attestation de conformité déposée auprès des responsables de conformité concernés.

Elle a également publié une injonction provisoire ordonnant à toutes les banques de geler les comptes en question et de suspendre tous les paiements, opérations ou transactions vers l'extérieur en attendant la décision sur l'application substantielle d'une mesure d'abandon du solde de ces comptes au profit du gouvernement.

De plus, les banques ont reçu pour instruction de publier tous les placements effectués sans BVN depuis les fonds de ces comptes, quels que soient les produits de destination.

Certaines de ces banques ont déclaré qu'elles souhaitaient se conformer à cette injonction si aucune décision de justice l'annulant n'est publiée dans le délai de conformité prévu.

Matthew Obiazikwor, un porte-parole de Unity Bank Plc, a déclaré que sa banque avait gelé les comptes bancaires dépourvus de BVN et publierait le nom des clients concernés dès qu'elle serait en possession de l'injonction du tribunal.

La Guaranty Trust Bank Plc, la Heritage Bank, et la banque UBA ont toutes fait savoir qu'elles appliqueraient la décision de justice.

Selon le conseiller présidentiel Okoi Obono-Obla, il y aurait 46 millions de comptes auprès de différentes banques qui ne sont pas liées à un BVN. Cela constitue selon lui un acte de corruption, auquel la banque centrale a reçu l'ordre de mettre fin.

Ces comptes n'ont pas été utilisés depuis longtemps, a-t-il estimé, observant que certains de ces comptes appartenaient à des agences gouvernementales, ou à des compagnies publiques du gouvernement fédéral du Nigeria.

Ces comptes contiennent des milliards de nairas, a-t-il ajouté.

Dans le même ordre d'idée, l'expert financier et bancaire Uche Uwaleke a déclaré que se mettre en conformité avec cette injonction du tribunal aiderait à mettre sous contrôle des pratiques frauduleuses comprenant le blanchiment d'argent.

Gérer un compte sans BVN est contraire à la directive de connaissance du client ("know your customer") de la CBN ainsi qu'à la Loi sur la lutte contre le blanchiment d'argent, a-t-il fait valoir.

M. Uwaleke a également souligné que cette mesure permettrait de dévoiler les fortunes d'origine douteuse, provenant par exemple de crimes tels qu'enlèvements et détournements de fonds publics.

Source...Xinhua

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam