Créer un site internet

L' UA condamne l' assassinat de l'ancien chef de l'armée du Burundi

Union africaine pre sidente

ADDIS ABEBA -- L'Union africaine (UA) a condamné l'assassinat de l'ancien chef d'état-major de l'armée burundaise, appelant à la retenue et aux pourparlers.

Nkosazana Dlamini-Zuma, présidente de la Commission de l'Union africaine, a fermement condamné l'assassinat de Jean Bikomagu le 15 août à Bujumbura, au Burundi, a indiqué un communiqué de l'UA publié dimanche soir.

Mme Dlamini-Zuma a présenté les condoléances les plus sincères de l'UA à la famille du défunt et a souhaité un prompt rétablissement à sa fille qui a été blessée dans l'attaque.

Le Burundi a connu des violents affrontements qui ont duré plusieurs mois depuis que le président Pierre Nkurunziza a décidé de briguer un troisième mandat qu'il a gagné plus tard.

Mme Dlamini-Zuma a déclaré que "cet acte ignoble et plusieurs autres actes de violence enregistrés ces derniers mois illustrent une fois de plus la gravité de la situation qui prévaut au Burundi et le potentiel d' une poursuite de l'escalade".

Elle a appelé à une enquête transparente et crédible pour identifier les auteurs des meurtres et les traduire rapidement en justice.

Elle a aussi réitéré la nécessité du dialogue et de consensus pour trouver une solution pacifique et durable à la crise actuelle au Burundi, et a promis l'aide de l'UA dans le processus.

À cet égard, l'UA, en collaboration avec d'autres acteurs internationaux, continuera à soutenir pleinement les efforts de médiation menés par le président Yoweri Museveni de l'Ouganda au nom de la Communauté d'Afrique de l'est, a indiqué le communiqué.

Source...Xinhua

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam