Créer un site internet

Le Soudan du Sud devient membre d'une agence africaine de crédit à l'exportation

Euros

Le Soudan du Sud est entré dans l'Agence pour l'assurance du Commerce en Afrique (ACA), institution financière multilatérale fournissant des assurances aux crédits aux exportations, aux risques politiques, aux investissements et autres produits financiers à ses pays membres.

 

La nation la plus jeune du monde devient le 14ème pays membre de l'ACA après une attente de six ans.

 

L'organisme commercial, dont les mandats sont de l'ordre du commercial et du développement, soutient les pays africains en couvrant les risques que les compagnies et investisseurs encourent quand ils font des affaires dans les pays membres.

 

Il couvre également les risques commerciaux et des investissements allant de la rupture de contrat au non-paiement en passant par l'expropriation gouvernementale.

 

John Lentaigne, directeur de la souscription (CUO) à l'ACA, a déclaré mardi à Xinhua que le pays est-africain a réussi à achever son adhésion à la fin de l'année 2017 avec un capital-actions initial de 7,8 millions de dollars fourni par la Banque africaine de développement (BAD).

 

M. Lentaigne a expliqué que l'adhésion du Soudan du Sud à l'ACA peut aider à accroître le commerce et les investissements étrangers du pays car la contribution de 7,8 millions de dollars au capital peut réduire les risques de faire des affaires dans le pays en guerre.

 

"Nous proposons une série de produits qui peuvent réduire les risques pays, qu'ils soient réels ou perçus. Par exemple, le risque qu'un gouvernement n'honore pas son engagement contractuel, le risque de guerre, les violences politiques, l'incapacité à convertir et les risques de paiement d'un gouvernement ou d'un acteur du secteur privé", a-t-il énuméré.

 

Le Soudan du Sud dépend de ses revenus pétroliers qui représentent 98% de son budget, mais la production a considérablement baissé à cause de la guerre civile qui a éclaté en décembre 2013, entraînant la fermeture de la plupart des champs d'or noir de la région nord du pays riche en pétrole.

 

La production pétrolière a baissé à moins de 130.000 barils par jour, alors qu'elle était de 350.000 bpj en 2011.

 

Le Soudan du Sud se bat actuellement contre l'hyperinflation dans un contexte de pénurie de ses réserves étrangères.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam