Créer un site internet

Le Ghana évacue de Libye 106 de ses ressortissants

Résultat de recherche d'images pour "organisation internationale pour les migrations"

L'Organisation internationale pour les migrations (OIM) a aidé le gouvernement du Ghana à évacuer de Libye où la situation est instable 106 ressortissants ghanéens, a indiqué mercredi le ministère des Affaires étrangères, à Accra, dans un communiqué.

Mardi, les Ghanéens évacués sont volontairement montés à bord d'un vol charter.

L'évacuation volontaire a été mise en place après que 127 ressortissants ghanéens qui avaient été détenus en Libye parce qu'ils étaient en situation irrégulière, avaient été reconduits à Accra en novembre dernier, également grâce au soutien de l'OIM.

Afin de répondre aux situations poignantes résultant de la traite d'êtres humains et aux mauvais traitements infligés aux migrants ghanéens, le gouvernement a créé le mois dernier une commission d'enquête, composée de cinq membres, chargée de se rendre en Libye et d'évaluer la situation des migrants.

Parmi les personnes identifiées par la commission d'enquête, il y avait des Ghanéens incarcérés dans des centres de détention pour différentes infractions, notamment le fait d'être entrés illégalement en Libye et d'être en possession de faux documents.

À leur arrivée, afin de les aider à couvrir leurs besoins immédiats (transport, alimentation et eau), de l'argent liquide a été distribué aux rapatriés dans le cadre de l'initiative de protection des migrants et du programme de réintégration de l'OIM et de l'Union européenne, qui ont pour objet de faciliter la réintégration des rapatriés ghanéens.

"Parallèlement, le gouvernement mène des initiatives ayant pour objet de rapatrier les ressortissants ghanéens restants qui ont exprimé le souhait de rentrer chez eux de leur plein gré," ajoute le communiqué.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam