Burkina Faso : le ministre de l'Environnement appelle à davantage d'efforts en matière de réduction des déchets plastiques

 Telechargement 3 6

Le ministre en charge de l'Environnement du Burkina Faso, Batio Bassière s'est félicité mardi des progrès enregistrés dans la réduction des déchets plastiques tout en appelant à de plus efforts efforts en la matière. "Des efforts sont consentis pour la réduction des déchets plastiques mais il reste toujours beaucoup à faire", a déclaré M. Bassière à l'occasion de la Journée mondiale de l'environnement (JME), ayant pour thème "Lutte contre la pollution au plastique". Pour le ministre en charge de l'Environnement, la réduction des déchets plastiques implique une modification des comportements des entreprises et de la population. "La collecte, la valorisation et le traitement des déchets plastiques impliquent qu'un tri soit réalisé à la source par chacun des producteurs. L'éducation à la prévention dans la production des déchets est l'un des éléments les plus importants dans un plan de gestion des déchets solides", a-t-il soutenu. En effet, a-t-il affirmé, la population doit être sensibilisée et éduquée sur les conséquences néfastes des déchets plastiques. "Il faut que nous adoptions des modes de consommation et de production durables", a dit souligné. Le Burkina Faso a adopté en 2014, une loi portant interdiction de l'importation, de la production, de la commercialisation et de la distribution des emballages et sachets plastiques non biodégradables.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam