La montée du fleuve Niger et de ses affluents : déjà quatre morts enregistrés au Bénin

Complet inondation

La montée d'eau dans les fleuves Niger (au Nord Est ) et du Mono (au Sud-Ouest) du Bénin, suite à des pluies diluviennes qui s'abattent dans la partie septentrionale du pays, a déjà fait un total de 4 morts et de beaucoup d'autres dégâts matériels, notamment la destruction de plusieurs habitations et des milliers d'hectares de champ du culture vivrière, a rapporté jeudi, à Cotonou, la presse locale.

"Le Bénin a déjà enregistré un total de 4 morts dont un cas dans la commune de Malanville suite à l'effondrement de la dalle traditionnelle d'une maison construite en terre battue, deux cas par noyade à Founougo, une localité de la Commune de Banikoara, au Nord Est et un à Athiémé au Sud-Ouest du pays, à cause de la montée des eaux dans les fleuves Niger et du Mono",ont-elles souligné.

Selon ces mêmes sources, qu'en dehors des pertes en vies humaines, ces inondations ont également causé la destruction des milliers d'hectares de champs des cultures vivrières, l'effondrement du pont de Malanville sur la voie inter Etat n 2 Bénin-Niger et des plusieurs autres habitations dans les communes frappées par les inondations résultantes de la montée des eaux de ces fleuves.

Depuis la semaine dernière, les services de prévisions du ministère béninois de l'Intérieur et de la sécurité publique, ont signalé une alerte rouge dans plusieurs communes du Bénin traversés par les affluents du fleuve Niger.

Selon cette même source, cette alerte rouge concerne les communes de Bonou au sud Est du Bénin, de Karimama et de Malanville au Nord Est du pays et de Zangnanado au Centre du Bénin.

Cette inondation provoquée par la montée des eaux dans les bassins du fleuve Niger, poursuit la même source, touche également, les communes d'Athiémé, de Grand Popo, de Lokossa au Sud Est du pays et de Zogbodomey au Centre du Bénin.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam