Créer un site internet

Niger : le président Issoufou veut prendre à bras le corps la question du développement

Issoufou 1

Face à la stagnation de son pays coincé au dernier rang du classement mondial de l'Indice du développement humain (IDH) depuis près d'une décennie, malgré les efforts fournis par son gouvernement, le président nigérien Mahamadou Issoufou a décidé de prendre ce problème à bras le corps.

Dans le dernier classement IDH du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), le Niger est de nouveau 189e sur 189 pays, derrière la Centrafrique, le Soudan du Sud et le Tchad. Ce rang peu reluisant sans cesse attribué à leur pays, ressenti par beaucoup de Nigériens comme un véritable coup de massue, a nourri la polémique et suscité des réactions de frustration.

Pour relever le défi et améliorer l'IDH du Niger, M. Issoufou a mis en place jeudi un comité interministériel présidé par le Premier ministre Brigi Rafini pour assurer le suivi de l'évolution de l'IDH du Niger et exigé des rapports réguliers sur les actions à mener.

Il a ainsi donné des instructions fermes au comité qui doit réfléchir aux mesures à prendre afin que le rang du Niger s'améliore "de manière substantielle et dans les meilleurs délais", selon le directeur général de l'Institut national de la statistique (INS), Idrissa Kourguéni, dont la structure est chargée d'assurer le secrétariat permanent.

Pour lui, dans ce mauvais classement du Niger, "il n'y a pas que la responsabilité du gouvernement. C'est aussi la responsabilité des citoyens et il faut que chacun de nous soit interpellé dans ce que nous faisons".

"L'éducation et la question démographique constituent deux importantes composantes qui plombent l'IDH au Niger", a-t-il noté, et "quels que soient les efforts que le gouvernement fait, si chacun de nous en tant que parent ne maintient pas son enfant à l'école, les efforts du gouvernement vont rester vains".

Ce même avis est partagé par sa collègue du Plan, Aïchatou Boulama Kané pour qui "le Niger est un pays dont la richesse le classe 146e sur 209; seulement cette richesse est partagée", a-t-elle indiqué, expliquant qu'elle prend en compte le niveau de sa population marquée par un taux de fécondité le plus élevé du monde (plus de 7 enfants par femme).

Avec une superficie de plus de 1.267.000 km², le Niger dispose d'un sous-sol regorgeant d'importantes ressources minières et énergétiques dont l'uranium, le charbon, le cuivre, l'or, le phosphate, le molybdène, le zinc, le pétrole, le gaz, le fer, le ciment et d'autres métaux précieux, selon le ministère des Mines. Il est déjà producteur et exportateur d'uranium, de pétrole, de charbon, d'or, de ciment et du gaz.

De l'avis général, dans le souci d'améliorer leurs classement à l'IDH, les Nigériens doivent s'investir afin de pouvoir maîtriser leur croissance démographique pour l'adapter à leurs ressources. En moyenne, un Nigérien vit avec moins de 1.000 dollars par an.

L'IDH est un indice composite créé par le PNUD en 1990 pour évaluer le niveau de développement humain des pays du monde. Il se fonde sur trois aspects essentiels que sont la santé et la longévité, l'accès à l'instruction et un niveau de vie décent. Toutefois, prévient le PNUD, "la couverture d'un pays, en termes de son IDH, dépend de la disponibilité des données".

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam