Créer un site internet

la migration vers la télévision numérique terrestre se concrétise

Tnt television numerique terrestre 700x352

Prévue depuis juin 2015, la transition vers la télévision numérique terrestre (TNT) du Niger, à l'instar de plusieurs autres pays africains, est en train de devenir une réalité, a-t-on constaté ces derniers temps à Niamey.

Cette technologie, selon ses initiateurs, est censée assurer une meilleure qualité des images et du son des télévisions.

Après l'installation des équipements techniques suivie de la mise en service des émetteurs TNT au centre PK5 de l'Office de radiodiffusion et télévision du Niger (ORTN) au quartier Lazaret, à la périphérie nord de la capitale, le gouvernement nigérien a doté les deux chaînes publiques et les télévisions privées de matériel de production et de diffusion multiplex. Celui-ci compte notamment un véhicule équipé, une quinzaines de caméras et des faisceaux mobiles, acquis sur fonds propres pour un coût global de 23 milliards de francs CFA (40 millions de dollars), selon le secrétaire général du ministère de la Communication, Abdoulaye Coulibaly.

Les premiers essais ont déjà démarré depuis le 21 septembre dans un bouquet de 20 chaînes dont les deux chaînes publiques et toutes les autres chaînes privées, notamment dans la capitale, avant de s'étendre aux autres régions du pays.

Les autorités ont aussi prévu des mesures d'accompagnement en fournissant des décodeurs permettant de recevoir et de convertir les images numériques en analogique à ceux qui ne pourront pas, dans l'immédiat, se doter de postes récepteurs numériques.

Toujours dans le cadre de la Stratégie nationale de migration vers la TNT, le gouvernement a créé le 6 juillet dernier, par décret pris en conseil des ministres, un établissement public, l'Agence nigérienne de diffusion (AND), issu de la restructuration de l'ORTN, chargé d'assurer le multiplexage, le transport et la diffusion des services de communication audiovisuelle sur tout le territoire, selon un communiqué officiel.

Parallèlement, une dizaine de techniciens de l'ORTN sont en formation à Niamey depuis la semaine dernière sur la mise en œuvre du système de la TNT.

Selon le directeur de cabinet du ministère de la Communication, Amadou Sadou, le président de la République Mahamadou Issoufou a donné des instructions aux deux ministres en charge du secteur, Habi Mahamane Salissou (communication) et Sani Maigochi (télécommunications), "pour qu'ils déploient tous les efforts afin que d'ici la fin de l'année, la TNT soit une réalité au Niger".

"Les techniciens sont à pied d'œuvre pour faire en sorte que d'ici la fin d'année, nous puissions véritablement mettre en place la télévision numérique terrestre, et nous les encourageons", a affirmé le ministre de la Communication à l'issue d'une récente visite des installations.

Pour M. Sadou, qui s'est dit satisfait de la bonne marche de l'installation, "le processus est actuellement à la phase terminale".

Ce passage à la TNT a déjà des impacts visibles sur les habitudes des consommateurs nigériens à Niamey, qui préfèrent de plus en plus les téléviseurs avec le décodeur TNT incorporé.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam