La Banque africaine de développement apporte son soutien aux investissements en Afrique, selon son président

Badpr

Les institutions financières soutiennent l'Afrique alors que le continent tente d'attirer des investissements et de rattraper son retard en matière d'infrastructures, a déclaré mercredi le président de la Banque africaine de développement (BAD), Akinwumi Adesina.

S'exprimant au début du Forum pour l'investissement en Afrique, le président de la BAD a dit qu'en dépit des difficultés auxquelles le continent est confronté, il a beaucoup à offrir aux investisseurs.

"L'Afrique a d'énormes quantités de ressources, de minerais, de pétrole et de produits agricoles. Nous voulons exploiter le potentiel africain. Nous, en tant qu'institutions financières, soutenons l'Afrique, une destination qui appelle l'investissement", a-t-il dit.

Cinq des dix économies où la croissance augmente le plus vite dans le monde sont en Afrique, a fait remarquer M. Adesina.

"Investissez en Afrique. Nous allons devenir un énorme marché. Nous devons mettre en place les infrastructures nécessaires. Nous devons accélérer le développement de l'Afrique", a-t-il dit.

M. Adesina a dit que les réformes, notamment le cadre réglementaire et les changements politiques mis en œuvre dans un certain nombre de pays depuis quelques années, vont rendre les pratiques commerciales plus propices.

M. Adesina a affirmé être persuadé que le forum pour l'investissement sera utilisé pour créer des projets d'investissement à long terme qui amélioreront l'Afrique.

Des projets d'investissement et des accords de plusieurs milliards de dollars doivent être annoncés dans le cadre du forum.

"Ce forum va créer une plateforme permettant d'élaborer des projets rentables et va permettre aux investisseurs potentiels de réduire les coûts des transactions", a-t-il dit. "Ce que nous sommes en train d'essayer de faire, c'est de réaliser en Afrique des investissements de long terme bancables et rentables", a-t-il expliqué.

Le forum, d'une durée de trois jours, et qui réunit plusieurs chefs d'État africains, fermera ses portes vendredi.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam