Créer un site internet

RCA : le Premier ministre propose des mesures après le massacre de Paoua

Firmin ngrebada

Le Premier ministre centrafricain Firmin Ngrébada a proposé lundi plusieurs mesures en réponse aux tueries perpétrées par des rebelles du groupe armé 3R (Retour, Réclamation et Réhabilitation) dans l'extrême nord-ouest du pays.

Elles comprennent notamment l'envoi de casques bleus et des soldats des Forces armées centrafricaines (FACA) dans les villages sinistrés, une mission de constatation des bavures composée des membres du gouvernement, du Parlement et de la mission onusienne MINUSCA, ainsi que la création à la primature d'une cellule de veille sur la sécurité.

Le 21 mai, une altercation entre éleveurs et agriculteurs dans la région de Paoua s'est soldée par du vol de bétail. En représailles, des éléments armés des 3R, associés à des éléments de l'ex-Séléka, ont investi au moins sept villages de la région, tuant 46 personnes, a indiqué M. Ngrébada en s'appuyant sur les dernières informations à sa disposition.

En réaction à ce massacre, le gouvernement a exigé du chef du groupe 3R, Abass Sidiki Mahamat, l'arrestation et la livraison des auteurs. Mais seuls trois rebelles ont été arrêtés et livrés au gouvernement. Les députés ont trouvé ce chiffre insuffisant, exigeant l'arrestation de Mahamat, pourtant signataire de l'accord de paix du 6 février qui prévoit l'observation d'un cessez-le-feu immédiat par tous les groupes armés.

M. Ngrébada a par ailleurs félicité certains groupes armés pour avoir condamné le massacre de Paoua commis par les 3R au nom du respect de l'accord de paix.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam