Créer un site internet

Bénin : le Parlement autorise le gouvernement à ratifier la Charte africaine sur la sécurité et la sûreté maritimes

Parlement benin

Le Parlement béninois a autorisé lundi le gouvernement à ratifier la Charte africaine sur la sécurité et la sûreté maritimes et le développement en Afrique, signée à Lomé, la capitale togolaise, le 15 octobre 2016.

"Les côtes béninoises font souvent l'objet de la piraterie, des vols à mains armées et ses frontières maritimes, constamment menacées. En ratifiant cette charte africaine de Lomé, le Bénin va se doter des outils pour vaincre la délinquance qui sévit sur ses mers et océans et saisir les opportunités qu'offrent ces espaces le long de ses côtes", a souligné le député Barthélemy Kassa, président de la Commission du plan de l'Assemblée nationale béninoise.

Ce député, qui présentait les avantages du Bénin à ratifier ce document lors de la plénière du Parlement ce même jour à Porto-Novo, a fait observer, que la ratification de cette Charte de Lomé, permettra, en outre, au Bénin, d'élargir son champs d'opportunités , notamment en matière de renforcement d'un cadre complémentaire et efficace pour des échanges et la coopération internationale.

L'objectif de ce document juridique adopté par les chefs d'Etats et de gouvernement de l'Union africaine (UA), est entre autres, de prévenir et réprimer la criminalité nationale et transnationale notamment le terrorisme, la piraterie, les vols à main armée à l'encontre des navires, le trafic de drogues, le trafic de migrants, la traite des personnes et les trafics illicites connexes de tous genres en mer, ainsi que la pêche illicite, non déclarée et non réglementées.

Il est également destiné à protéger l'environnement en général et l'environnement marin dans l'espace des Etats côtiers et insulaires, en particulier, mais aussi à promouvoir et renforcer la coopération dans les domaines de la sensibilisation au domaine maritime, la prévention par l'alerte précoce et la lutte contre la piraterie.

Selon la charte, chaque Etat partie s'engage à poursuivre ses efforts en prenant des mesures appropriées pour créer des emplois productifs, réduire la pauvreté et éliminer l'extrême pauvreté, à encourager la sensibilisation aux questions maritimes afin de créer les meilleures conditions de vie et de renforcer la cohésion sociale par la mise en œuvre d'une politique juste, inclusive et équitable visant à résoudre les problèmes socio-économiques.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam