Créer un site internet

Le parlement sud-africain appelle à une approche plus large pour combattre la hausse des crimes

Parlement afs

Le Parlement sud-africain a appelé mardi à une approche plus large pour lutter contre la hausse des crimes dans le pays.

Une telle approche devrait comprendre la lutte contre le chômage, la pauvreté et le fléau que constitue l'abus de substances illicites, a indiqué la commission parlementaire sur la police dans un communiqué.

Le ministre de la Police ainsi que la haute direction du service de police sud-africain (SAPS) devraient agir rapidement pour tenir les promesses faites par le président Cyril Ramaphosa dans son discours sur l'état de la nation, dont le renforcement de la visibilité des policiers dans les rues, surtout dans les points chauds de la criminalité, a déclaré Tina Joemat-Pettersson, porte-parole de la commission.

Cet appel intervient après que 13 personnes, dont six femmes, ont été abattues la semaine dernière à Philippi, un township du Cap particulièrement touché par la violence en bande organisée.

Les attentats de ce genre sont symptomatiques d'un problème socioéconomique complexe qui réclame une approche urgente et multidimensionnelle, a noté Mme Joemat-Pettersson.

Elle a exhorté la société en général à aider la police, en lui fournissant des informations qui pourraient mener à l'arrestation et à la poursuite des auteurs de l'attentat de Philippi.

Selon les statistiques officielles, entre avril 2017 et avril 2018, le nombre des cas de crimes contre les personnes en Afrique du Sud a atteint 1,6 million, soit une augmentation de 5% sur un an.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam