Congo-référendum constitutionnel : le "Oui" l'emporte à plus de 90 %

Denis sassou nguesso dans la cour de l elysee le 8 avril 201 1075444

BRAZZAVILLE -- Le "Oui" a été plébiscité avec 92,28% pour un taux de participation de 72%, lors du référendum constitutionnel dimanche au Congo, selon les résultats du scrutin publiés mardi par le gouvernement.

Deux jours après la tenue du scrutin référendaire, les résultats ont été rendu publics tôt ce matin par le ministre de l'Intérieur et de la décentralisation, Raymond Zéphirin Mboulou sur les ondes de la radio et la télévision nationale.

D'après lui, le "Non" a obtenu 07,73 % des suffrages.

Peu avant la publication de ces résultats, le porte-parole du gouvernement et ministre des médias, Thierry Lézin Moungalla avait salué lundi le courage et le civisme du peuple congolais et donné quelques tendances pour lesquelles le "Oui" l'emportait déjà dans la plupart des localités où le vote a eu lieu.

"C'est une victoire du peuple congolais, car le référendum que certains prédisaient n'avoir jamais lieu, a eu lieu. Il s'est déroulé dans la sérénité et dans la paix. Le peuple congolais a fait preuve de maturité et de civisme, ce qui fait de la date du 25 octobre, une date à marquer d'une pierre blanche dans l'histoire politique, constitutionnelle et juridique de notre pays", a-t-il déclaré.

De son côté, l'opposition radicale qui avait appelé au boycott du référendum a qualifié les résultats officiels du projet de nouvelle constitution de la "tricherie" au regard, parlant d'un taux de participation jugé très faible (10%) sur l'ensemble du territoire national.

Le projet de nouvelle constitution qui a été adopté entrera en vigueur, selon le ministre de l'intérieur, dès sa promulgation par le président de la République.

La nouvelle constitution fait sauter deux verrous, notamment la limite d'âge et celle du nombre de mandat. Elle fait passer le nombre de mandat présidentiel de une à deux fois renouvelable.

L'opposition modérée dite "républicaine", avait affirmé avant le référendum que l'analyse du projet de Constitution fait ressortir certaines innovations, entre autres, l'institution d'un Premier ministre, le renforcement du prestige et de l'autorité du parlement, le renforcement de la décentralisation, l'abolition de la peine de mort, l'institutionnalisation du leadership de l'opposition et du dialogue politique. Ce courant politique avait appelé à voter "oui" au référendum.

Source...Xinhua

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam