Créer un site internet

Sénégal : le port de la Burqa par l'opposition diversement accueilli

Afrique voile inte gral

DAKAR --- L'opposition du président sénégalais Macky Sall au port du voile intégral a suscité des réactions diverses de la part de la classe politique et des religieux au Sénégal.

"Le port de voile intégral ne correspond ni à notre culture, ni à nos traditions, encore moins à notre conception de l'islam", a soutenu Macky Sall lors du récent Forum international sur "Paix et sécurité en Afrique".

"Nous devons avoir le courage de combattre cette forme excessive de nous imposer une manière d'être et c'est de la même façon que je m'oppose à d'autre modèles que l'on essaye de nous imposer", a-t-il ajouté.

Pour l'imam de la grande mosquée de l'Université Cheikh Anta Diop, "c'est méconnaitre l'islam que de dire que la Burqa ne fait pas partie de la culture musulmane".

"Le port du voile intégral fait partie de l'islam", a-t-il expliqué dans le quotidien l'Observateur, avant d'estimer que le chef de l'Etat sénégalais devait consulter les responsables d'organisations islamiques de son pays avant de faire une telle sortie sur le port du voile intégral.

L'imam de l'UCAD est conforté dans cette position par Mama Matar Guèye, vice-président de l'ONG Jamra, basée Dakar qui suggère aussi une large concertation avec la classe religieuse sur la question.

"Le port du voile, a-t-déclaré-, est un commandement divin. Une recommandation d'Allah. Dans le livre saint, Dieu a expressément prescrit: +Oh prophète, dis à tes épouses, à tes filles et aux femmes des croyants de ramener sur elles leurs grands voiles, elles en seront plus vite reconnues et elles ne seront pas offensées+".

"Les narco-djihadistes souillent les symboles vestimentaires de l'islam", a-t-il déploré.

Un responsable d'un parti d'opposition, Bassirou Kébé, a estimé que "la culture islamique est universelle. On doit l'adapter à notre culture, mais on ne la change pas. Pourquoi, on veut stigmatiser les personnes qui portent la Burqa. Quand une personne est stigmatisée, elle se sent étrangère chez elle".

Mais, dans leur majorité, les musulmans sénégalais qui pratiquent un islam confrérique, sont opposés au voile intégral qui est une pratique très minoritaire, selon les observateurs.

Des officiels et des guides religieux se sont déclaré en phase avec le chef de l'Etat sénégalais.

Le ministre sénégalais des Affaires étrangères, Mankeur Ndiaye, a soutenu que "certains types d'accoutrements n'ont rien à voir avec nos traditions, notre culture".

"Il faut que nous refusions qu'on nous l'impose. Nous avons au Sénégal un islam modéré, tolérant, confrérique, nous sommes très bien à l'aise avec l'islam que nous pratiquons", a-t-ajouté.

Le guide religieux Thierno Habibou Tall, d'une des grandes confréries sénégalaises, a affirmé être "totalement en phase" avec la position du président Macky Sall contre l'imposition de modèles venus d'ailleurs.

"Nous n'avons rien à apprendre de ces gens-là (les djihadistes). Le Sénégal est solidement assis sur des valeurs et enseignements transmis par des figures (religieuses) emblématiques. Nous devons être fiers de ce que nous sommes pour ne pas nous laisser divertir par des ignorants", a estimé Tall dans le quotidien Le Soleil.

Au Sénégal, "aujourd'hui n'importe qui peut se lever et se proclamer imam" et "cela est inacceptable", a ajouté le guide religieux.

"Nous sommes d'accord avec le président Macky Sall parce qu'il faut de l'ordre pour construire un pays. Au Sénégal, on est tous des parents. On doit s'aimer et être solidaires. Personne ne doit écouter ces aventuriers" a-t-il déclaré.

"Nous devons tous nous lever pour barrer la route à ces gens (les djihadistes) qui veulent détruire notre pays", a-t-il insisté, soulignant que "force doit rester à la loi".

Source...Xinhua

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam