Créer un site internet

Attaque terroriste à Bamako : trois jours de deuil national en Guinée, en Mauritanie et au Sénégal

5296419 mali hotel3 545x460 autocrop

BAMAKO --- Le président Macky Sall du Sénégal a annoncé dimanche à Bamako que les pays membres de l'Organisation pour la Mise en Valeur du fleuve Sénégal (Guinée, Mauritanie et Sénégal) vont se joindre au Mali, quatrième pays membre, pour observer trois jours de deuil national à partir de lundi, à la suite de la "lâche tuerie" à l'hôtel Radisson Blu.

Le chef de l'Etat sénégalais qui est arrivé dimanche à Bamako pour exprimer sa solidarité avec le Mali, a indiqué face à la presse que sa présence se justifie notamment par les liens historiques qui lient le Mali et le Sénégal et les menaces auxquelles tout le monde fait face.

C'est en guise de "solidarité avec le peuple malien, pour dire que le peuple malien ne sera jamais seul dans ce combat. Nous engagerons tout ce qu'il faut pour que nos peuples soient des peuples libres de leurs choix de vie, de leurs choix de territoire, d'indépendance, de souveraineté'', a-t-il souligné.

Évoquant le combat contre le terrorisme, le président Macky Sall a relevé que "le terrorisme a frappé sans distinction, partout" en Amérique, Asie, Australie, Europe, Moyen Orient, en Afrique.

"Le plus grand nombre des victimes sont des musulmans eux-mêmes", a aussi regretté le président Macky Sall qui indiqué qu'il a "tenu à rencontrer les ambassadeurs des pays qui ont perdu des ressortissants pour présenter (ses) condoléances à leurs peuples, à leurs chefs d'Etat".

Selon le chef d'Etat sénégalais, "il faut continuer à vivre, continuer à faire face quoi qu'il advienne dans la solidarité, la détermination, parce que nous sommes des peuples libres. Libres, nous le resterons".

Répondant à une question sur les mesures préventives contre le terrorisme, le président Macky Sall a souligné que "la lutte contre le terrorisme est une lutte multiforme qui relève d'aspects divers".

"Il faut s'occuper de notre jeunesse puisque malheureusement c'est elle la principale victime d'endoctrinement. Il faut donc un aspect extrêmement important dans l'éducation et la formation, et les perspectives d'emploi pour cette jeunesse. Ensuite il faut une posture nouvelle pour les forces de défense et de sécurité, une posture permanente. Les populations doivent être alertes", a-t-il également souligné avant évoquer au niveau régional et international, la coopération et les échanges d'informations entre tous les pays du monde.

Toutes ces questions seront évoquées lors d'un prochain sommet de la CEDEAO, a annoncé le président Sénégal qui a regagné son pays dimanche soir.

De son côté, le président malien Ibrahim Boubacar Kéïta a remercié le président sénégalais son geste de sympathie à l'endroit du peuple malien.

Selon le président malien, l'attaque de vendredi "illustre la nouvelle donne qui est désormais d'avoir à vivre avec au sein de nous des vrais monstres".

Le président malien a qualifié l'attaque de "crimes sauvages, gratuits, injustes" parce que dit-il, ces deux terroristes ont tué des gens qui sont venus par sympathie, qui sont venus pour aider le Mali à se relever de la crise qu'il a connue il y a trois ans.

Source...Xinhua

Date de dernière mise à jour : 23/11/2015

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam