Créer un site internet

Sénégal: Il n'y a eu aucune interdiction du voile intégral selon Macky Sall

Afrique voile inte gral

BAMAKO --- Le président sénégalais, en visite à Bamako dimanche, a tenu à préciser que le port du voile intégral n'est pas interdit dans son pays.

Répondant à une question lors d'une conférence de presse, le président sénégalais a indiqué que "pour le moment, il n'y a eu aucune interdiction du port du voile intégral au Sénégal. Il y a eu beaucoup de confusion dans les médias. J'ai eu à donner une position il y a dix jours dans le cadre du forum sur la sécurité en Afrique (tenu Dakar) et j'avais posé la problématique du port du voile intégral".

Selon lui, "il ne s'agit pas du voile, parce que le voile ne pose aucun problème, mais lorsque le voile ne permet pas l'identification de la personne, lorsque à travers le port du voile on ne sait pas ce que la personne porte, il y a un problème de sécurité".

"La question n'est donc pas religieuse et il ne faut pas l'analyser sous l'angle religieux, mais sous l'angle sécuritaire", a-t-il ajouté.

Au moment où les gens posent des bombes, au moment où les gens font sauter toutes sortes d'engins, "il ne doit pas être permis un accoutrement quel qu'il soit qui puisse permettre de camoufler des armes ou des explosifs", a expliqué le président Macky Sall.

"La question est posée" et elle "va être traitée au niveau de la CEDEAO. Le Sénégal, naturellement en fonction des mesures qui seront prises, devra s'y adapter. A défaut, si la situation l'impose dans notre pays, nous ne manquerons pas de prendre les mesures qu'impose la situation", a-t-il souligné.

Mais, précise-t-il, "il faut détacher la question du voile intégral et la question de la religion parce qu'il ne faut pas qu'on nous fasse le procès que nous sommes antireligieux, nous sommes des musulmans".

"Le Sénégal est un pays à 95% musulmans, donc personne ne peut nous faire la leçon sur l'islam, nous le refusons. Nous sommes des musulmans, nous avons notre mode et notre compréhension de l'islam, par conséquence il ne s'agit pas de religion, il s'agit de la sécurité de nos peuples, de la sécurité de nos Etats", a-t-il conclu.

Le président malien Ibrahim Boubacar Kéïta a souligné que les terroristes qui ont attaqué l'hôtel Radisson "sont des charlatans qui n'ont rien à voir avec la religion".

Le président Sall était à Bamako pour présenter les condoléances du peuple sénégalais et exprimer la solidarité de la CEDEAO au Mali suite à l'attaque terroriste contre un hôtel dans la capitale malienne.

Le même dimanche, le président du parlement de la transition du Burkina Faso, Chérif Sy, s'est arrivé à Bamako pour présenter les condoléances du peuple Burkinabé.

Source...Xinhua

Date de dernière mise à jour : 23/11/2015

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam