Créer un site internet

La RDC arrête un des présumés auteurs du génocide de 1994 au Rwanda

KINSHASA --- Ladislas Ntanganzwa, l'un des présumés auteurs du génocide de 1994 au Rwanda, a été arrêté mercredi dans la province du Nord-Kivu, est de la République démocratique du Congo (RDC), a déclaré jeudi à Xinhua, le général Léon Kasonga, porte-parole des Forces armées de la RDC (FARDC).

"Ladislas Ntanganzwa, un des présumés auteurs du génocide de 1994 au Rwanda a été arrêté mercredi par nos forces au nord de la ville de Goma (Nord-Kivu)", a indiqué le général Kasonga, ajoutant que "ce monsieur est recherché par la justice internationale et actuellement il est transféré à Goma".

"Toutes les dispositions sont prises pour le ramener à Kinshasa et nous comptons l'entendre", a indiqué pour sa part le ministre de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba, ajoutant que "nous saisirons le gouvernement rwandais qui avait émis un mandat d'arrêt international contre lui".

M. Ntanganzwa était en 1994 maire de la localité de Nyakizu. Il est poursuivi pour entente en vue de commettre le génocide, complicité de génocide, incitation directe et publique à commettre le génocide, crimes contre l'humanité et violations des conventions de Genève.

Agé de 53 ans, M. Ntaganzwa est accusé d'avoir incité et participé aux massacres de 800 000 personnes tutsis ainsi qu'aux viols de femmes tutsies sur le territoire dans lequel il administrait en 1994.

Félicien Kabuga, Augustin Bizimana, Protais Mpiranya, Fulgence Kayishema, Pheneas Munyarugarama, Aloys Ndimbati, Ryandikayo et Charles Sikubwabo sont encore recherchés par la justice internationale pour la même cause.

Date de dernière mise à jour : 11/12/2015

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam