Créer un site internet

Les économies d'Afrique de l'Est surpasseront probablement le reste de l'Afrique en 2016

Nairobi 1

NAIROBI --- Il est probable que les économies de la région d'Afrique de l'Est surperformeront celles des autres régions d'Afrique, selon la société de gestion de portefeuille basée à New York, PineBridge Investments.

Le directeur de l'investissement de PineBridge pour l'Afrique de l'Est, Edward Gitahi, a déclaré lors d'une conférence de presse mardi à Nairobi que l'Afrique de l'Est avait été moins touchée que les autres sous-régions par la baisse des cours des matières premières au niveau mondial.

"Nous anticipons un taux de croissance moyen d'environ 6 % dans la région d'Afrique de l'Est en 2016, contre trois à quatre pour cent en Afrique de l'Ouest et du Sud", a déclaré M. Gitahi.

Les économies d'Afrique de l'Est ont été résistantes en 2015 et devraient le rester en 2016, a estimé M. Gitahi.

Les principaux moteurs de la croissance économique dans la région devraient être les secteurs de l'agriculture, des infrastructures, de la finance et des télécommunications, a-t-il dit.

"Comme toutes les grandes devises mondiales, les devises d'Afrique de l'Est ont été affectées par la vigueur du dollar", a déclaré M. Gitahi.

Toutefois, la décision des banques centrales des pays d'Afrique de l'Est, de poursuivre le relèvement de leurs taux d'intérêt, a contribué à stabiliser ces devises, a-t-il dit.

Dans le cas du Kenya, des pluies abondantes ont renforcé le secteur agricole, a-t-il indiqué. "Ainsi, les exportations agricoles, qui constituent la majeure partie des exportations, devraient augmenter, et renforcer ainsi les recettes en devises".

Selon cet analyste de l'investissement, le Kenya consacre environ 35 % de son budget national aux infrastructures.

"Le renforcement des infrastructures aura un effet démultiplicateur sur l'économie et rendra le pays plus attractif pour les investisseurs", a-t-il dit.

On peut s'attendre au Kenya à un taux de croissance de nouveau supérieur à 5 % en 2016, en grande partie grâce aux secteurs des infrastructures, de l'agriculture et de la finance.

Le directeur général de Pine Bridge Investments pour l'Afrique de l'Est, Jonathan Stichbury, a pour sa part indiqué que la région d'Afrique de l'Est renforçait ses investissements dans les projets d'infrastructure.

"Toutefois, il faut le faire d'une manière qui ne rende pas la dette publique ingérable à long terme", a-t-il souligné.

Source...Xinhua

Date de dernière mise à jour : 20/01/2016

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam