Congo : une opération de déguerpissement des occupants illégaux pour sécuriser le CFCO

Thvj04wz5b

Une opération de déguerpissement des occupants anarchiques des emprises de la voie ferrée du chemin de fer Congo océan (CFCO), entre Pointe-Noire et Brazzaville, sera lancée très prochainement par le ministère en charge des affaires foncières et du domaine public.

Selon une information donnée par la radio nationale congolaise, l'opération vise essentiellement la restauration des mesures de sécurité, de sûreté et d'assainissement capitales au bon fonctionnement du CFCO.

Une campagne de constatation et de sensibilisation sera conduite en amont par une commission technique composée des représentants de la municipalité de Pointe-Noire, du CFCO et de l'administration des affaires foncières et du domaine public, pour la réussite de cette opération.

Longue de 510 km, la ligne du Congo-Océan qui relie le port de Pointe-Noire sur l'océan Atlantique à Brazzaville, a été ouverte à la circulation en 1934 après treize ans de travaux de construction.

Après plus d'un demi-siècle de trafic, le CFCO est confronté à des problèmes depuis les années 1990 comme la vétusté du matériel roulant et des voies, les irrégularités et l'insuffisance des trains.

Le gouvernement congolais a mis en place en 2006, en accord avec le Fonds monétaire international et la Banque mondiale, un programme d'urgence de réhabilitation et de rééquipement du CFCO.

Ce programme vise entre autres à améliorer les infrastructures et acquérir du matériel roulant en vue d'accroître les performances de l'entreprise.

En l'état actuel, le CFCO offre une capacité hebdomadaire de transport de près de 8.000 personnes.

Source...Xinhua

Date de dernière mise à jour : 24/08/2016

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam