Créer un site internet

Congo : organisation prochaine d'une conférence internationale sur le financement de l'agriculture

Th6kraigx6

Le gouvernement congolais entend organiser au cours des prochains mois, une conférence internationale sur le financement de l' agriculture, a indiqué le ministre congolais de l'Agriculture, de l'Elevage et la Pêche, Henry Djombo, mardi à Madingou, chef-lieu du département de la Bouenza, à environ 300 kilomètres au sud-ouest de Brazzaville.

"S'agissant du financement, nous n'allons pas le faire au hasard, mais à travers les consultations, les contacts suivis, soutenus, à travers des rencontres de haut niveau du genre conférence internationale sur le financement de

l'agriculture au Congo", a-t-il indiqué au cours du lancement officiel du projet d' appui aux petits producteurs de haricots dans le département de la Bouenza.

"Dans les prochaines semaines, nous allons nous employer à obtenir un accord entre le gouvernement et ses partenaires techniques et financiers, en vue d'organiser cette conférence dans les premières semaines de 2017", a-t-il précisé.

"A ce moment nous mettrons sur la table les possibilités de chacun en face des objectifs que nous nous assignons. Soyez rassurés, le programme que nous allons mettre en œuvre sera tiré de toutes les stratégies qui ont été arrêtées. Il va falloir qu' on travaille dur pour cela, c'est l'essentiel, bien sûr, pour la préparation de ce programme", a en outre souligné Djombo.

Il s'est par ailleurs engagé à développer les cultures vivrières, les cultures de rentes, les cultures céréalières,

l'élevage, la pêche et l'aquaculture sur l'ensemble du territoire national, en vue de faire du Congo un pays producteur qui sera présent sur les marchés mondiaux.

"Nous avons besoin d'un large partenariat pour réaliser ce vaste programme qui doit conduire notre pays à sa sécurité alimentaire et nutritionnelle à moyen terme et à terme à son auto suffisance alimentaire. En produisant et en consommant congolais, nous allons réduire notre dépendance alimentaire, et sauver notre souveraineté alimentaire", a conclu l'homme d'état congolais.

Selon les statistiques officielles, le Congo importe environ 70% de ses besoins alimentaires en raison du faible développement du secteur agricole.

La production halieutique couvre à peine un tiers des besoins nationaux, le secteur agricole emploie environ 40 % de la population active, mais ne contribue seulement qu' à hauteur de 6,8 % au PIB et seulement entre 1% et 2 % des exportations.

Source...Xinhua

Date de dernière mise à jour : 15/09/2016

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam