Créer un site internet

La Namibie opposée à une interdiction globale du commerce d'ivoire

Thde2eg6fh

Le gouvernement namibien a déclaré qu'il ne soutenait pas la motion envisageant de fermer totalement le marché de l'ivoire, car il estime que c'est son droit souverain en tant que pays de décider ce qu'il fait de ses ressources naturelles.

Dans une déclaration aux médias lundi à Windhoek, le ministre namibien de l'Environnement, Pohamba Shifeta, a déclaré qu'il préfèrerait que le marché de l'ivoire soit réglementé.

Aussi, la Namibie ne soutiendra pas la proposition d'interdiction totale du commerce de l'ivoire lors de la 17ème session de la Conférence des parties à la Convention sur le commerce international des espèces en danger (CITES), qui doit avoir lieu prochainement, du 24 septembre au 5 octobre à Johannesburg en Afrique du Sud, a-t-il dit.

"Nous avons à cœur l'intérêt des communautés rurales, dont les éléphants sont l'un des plus importants et plus précieux actifs", a déclaré M. Shifeta.

La Namibie est restée constante au fil des années sur les questions relatives à la CITES, conformément aux dispositions de sa Constitution sur l'utilisation durable des ressources naturelles pour le bénéfice de tout le monde.

"Notre historique de performances dans la mise en œuvre de la CITES est positif et nos populations animales sont prospères. Nous avons également l'un des meilleurs exemples au monde de préservation basée sur les communautés et la faune vivant dans notre État continue d'augmenter", a-t-il dit.

La Namibie ne se livre actuellement à aucun commerce d'ivoire, toutefois celui-ci peut offrir des solutions à des problèmes pressants tels que le financement des efforts de préservation, a déclaré M. Shifeta.

Date de dernière mise à jour : 20/09/2016

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam