Sénégal : levée de l'immunité parlementaire d'un député-maire accusé de meurtre

Ssgs

L'immunité parlementaire de Barthélémy Diaz, député et maire d'une commune de Dakar, accusé de meurtre, a été levée vendredi par l'assemblée nationale par 62 voix pour, 14 contre et quatre abstentions.

Diaz est poursuivi pour le meurtre d'un jeune sénégalais Ndiaga Diouf, tué par balle en décembre 2011, lors d'une attaque de la mairie qu'il dirigeait par un groupe de nervis du Parti démocratique sénégalais (au pouvoir à l'époque).

Le mis en cause, qui avait été vu par des témoins et sur une vidéo tirant au pistolet sur les assaillants, avait été arrêté, inculpé avant de bénéficier d'une liberté provisoire.

Son procès, prévu le 20 octobre dernier, a été renvoyé en raison de l'immunité dont il jouit en tant que député.

"J'appartiens à une génération qui est appelée à gérer ce pays. Et, je n'aimerai pas trainer cette affaire avec moi. Le pays a besoin de savoir la vérité sur ce qui s'est passé ce jour-là et certains doivent venir devant le juge défendre cette vérité", a déclaré Diaz dans un communiqué remis à la presse.

"Ce procès est occasion pour qu'à l'avenir, nul ne s'aventure à attaquer un commissariat, une mairie ou encore une autre institution en pensant faire porter le chapeau aux défenseurs de cette institution", a-t-il conclu.

Diaz est l'un des principaux animateurs d'un courant du Parti socialiste qui conteste l'alliance de cette formation avec le parti présidentiel.

Source...Xinhua

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam