Créer un site internet

L'ONU appelle au respect de l'accord de cessez-le-feu en Somalie

Th3ubi3nuy

L'envoyé de l'ONU en Somalie Michael Keating a appelé dimanche deux Etats somaliens en conflit à adhérer à un accord de cessez-le-feu pour mettre fin à leurs combats qui ont fait 45 morts au cours des six dernières semaines.

Michael Keating, représentant spécial du secrétaire général de l'ONU en Somalie, a déclaré que l'engagement personnel des présidents Abdiweli Mohamed Ali "Gaas" du Puntland et Abdikarim Hussein Guled de Galmudug est encourageant, mais doit s'accompagner de la pleine réalisation des accords.

"Les violations de l'accord sont inacceptables, et les responsables seront tenus responsables", a déclaré Keating dans un communiqué publié à Mogadiscio dimanche.

La déclaration vient après la tenue des pourparlers samedi, auxquels ont participé les dirigeants somaliens dirigés par le Premier ministre Sharmarke et des partenaires internationaux, sur un cessez-le-feu à Galkayo, en vue de trouver une voie pour résoudre le conflit.

Au cours de la réunion, les présidents des deux Etats en conflit, sous la direction de M. Sharmarke, se sont engagés à établir un cessez-le-feu dans la ville contestée.

M. Keating a déclaré que la réunion était très importante, notant que les Nations Unies et les partenaires internationaux appuieraient un accord et des arrangements pratiques pour arrêter immédiatement les combats, assurer un dialogue durable et aider les communautés locales ainsi que Puntland et Galmudug à mettre en oeuvre rapidement l'accord de trêve.

"Les extrémistes et les autres opposants ont intérêt à saper la paix. Cela ne doit pas se produire", a déclaré M. Keating, accompagné des responsables de l'ONU, de l'Union européenne, de l'Union africaine et de l'Autorité intergouvernementale pour le développement (IGAD).

Les combats à Galkayo ont entraîné au moins 45 morts au cours des six dernières semaines avec environ 90.000 personnes déplacées.

Un accord signé le 2 décembre 2015, qui comprenait un cessez-le-feu et des mesures visant à régler le conflit, n'a pas été mis en œuvre.

Un nouvel engagement pris à Abou Dhabi le 1er novembre pour un cessez-le-feu, le retour des personnes déplacées et la création d'un comité pour trouver une solution au conflit, n'a pas été honoré non plus.

L'objectif de la réunion de samedi était de réaffirmer l'engagement des dirigeants régionaux à un cessez-le-feu, de discuter des arrangements immédiats pour la mise en œuvre de ce processus, y compris la mise en place immédiate d'un comité de suivi du cessez-le-feu, selon le communiqué.

Les participants ont convenu de se réunir bientôt à Kismayo pour examiner les progrès réalisés dans le cadre du cessez-le-feu et prendre des dispositions pratiques pour avancer vers une solution durable du conflit.

Source...Xinhua

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam