Créer un site internet

Burkina : le président Kaboré lance un Programme d'Appui au Développement des Economies locales

Svdfbg

Le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré a lancé vendredi à Dori (nord) le Programme d'Appui au Développement des Economies locales (PADEL), dans le but de lutter contre la pauvreté dans son pays, où plus de 40% de la population vit avec moins d'un dollar par jour.

"La lutte contre la pauvreté n'est pas de la charité. C'est le rétablissement d'une justice sociale. C'est également la possibilité de faire passer les gens de l'humiliation à la dignité", a déclaré le président, en lançant ce programme à l'occasion de la journée internationale de lutte contre la pauvreté, selon une note d'information de son bureau de communication.

Pour lui, ce programme aura plusieurs vocations. "D'abord le développement des infrastructures telles que les infrastructures de santé et d'éducation. Ensuite, mettre en exergue et développer les potentialités de chaque localité pour que tous les Burkinabè participent au développement de leur localité et partant au développement du Burkina Faso de façon générale".

Pour atteindre de meilleurs résultats, " il faut également lutter contre les pratiques qui sont obsolètes, notamment les mariages précoces. Nous devons travailler à ce que les femmes et les jeunes filles puissent aller à l'école, participer au développement autrement", a-t-il insisté.

"Je voudrais féliciter cette initiative à laquelle l'Etat, les collectivités territoriales et nos partenaires au développement ont contribué. J'espère que d'ici à 2020, nous constaterons les effets induits de ce que nous avons lancé aujourd'hui (vendredi) à Dori et dans d'autres régions", a-t-il souhaité.

Au Burkina Faso où 40% des 18 millions d'habitants vivent en dessous du seuil de la pauvreté, 10% de la population les plus riches détiennent environ un tiers (30%) de la richesse nationale, avait déploré en juin dernier le Premier ministre Paul Kaba Thiéba.

Aussi de "fortes disparités" subsistent entre les centres urbains et les zones rurales dans lesquelles vivent environ 72% de la population burkinabè contre 61% au niveau de l'UEMOA et 63% en Afrique.

Dans ce pays sahélien d'Afrique de l'ouest, les conditions de vie précaires dans les zones rurales et les fortes inégalités avec les centres urbains se traduisent par une migration des campagnes et villages vers les principales villes.

Le président Kaboré a été élu sur la base du Plan national de développement économique et social (PNDES) le nouveau référentiel de développement au Burkina Faso qui table sur une croissance de 7,3 % sur la période 2016-2020.

Source...Xinhua

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam