Créer un site internet

La participation de l'Afrique aux échanges mondiaux des produits manufacturés n'est que de 1,9%

Brbg

La ministre togolaise du Commerce, de l'Industrie, de la Promotion du Secteur privé et du Tourisme, Bernadette Legzim-Balouki, a déploré mercredi le paradoxe que continue de vivre toute l'Afrique, à savoir, un continent de toutes les richesses minières et agricoles, mais dont la participation aux échanges mondiaux des produits manufacturés ne représente qu'à peine 1,9%.

Elle réagissait dans le cadre de la célébration de la Journée de l'industrialisation de l'Afrique observée le 20 novembre dont le thème retenu cette année est "Financement de la troisième décennie du développement industriel pour l'Afrique : défis et stratégies gagnantes".

La ministre a rappelé que le sommet industriel de la Communauté des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO), tenu à Accra (Ghana) le 21 juillet courant a recommandé aux Etats membres de la communauté le renforcement des fonds spéciaux de garantie pour augmenter la participation de la région aux échanges mondiaux des produits manufacturés.

A cet effet, elle a rendu un hommage au chef de l'Etat togolais, Faure Gnassingbé, qui n'a pas attendu cet appel pour créer l'Agence nationale de promotion et de garantie des financements destinée spécialement à la promotion des PME/PMI par les jeunes et pour les jeunes.

"Il reste cependant beaucoup à faire. C'est pourquoi nous nous inscrivons dans la logique du système des Nations unies de dédier les dix prochaines années à la recherche de financement à l'industrie", a-t-elle confié.

La ministre invite tous les partenaires en particulier les institutions financières à répondre favorablement à cet appel afin qu'ils apportent beaucoup d'innovations à leurs systèmes de financement du secteur industriel.

A l'endroit des industriels, en particulier les PME/PMI, elle les exhorte à s'appliquer scrupuleusement au respect des engagements pris vis à vis des institutions financières afin que leur loyauté puissent faciliter la satisfaction de nouvelles requêtes de financement.

"Le nouveau pari de la décennie, j'en suis sure, sera gagné si chacun des acteurs que nous sommes, joue convenablement sa partition", a-t-elle affirmé.

Elle a saisi l'occasion pour souhaiter à l'ONUDI, un heureux anniversaire pour les 50 ans d'existence et pour lui exprimer toute sa gratitude pour tout le soutien dont le Togo est bénéficiaire et particulièrement dans le secteur industriel.

Source...Xinhua

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam