Créer un site internet

Le président béninois invite la France à appuyer la Force mixte multinationale contre Boko Haram

Boni yayi 2

COTONOU -- Le président béninois Boni Yayi a invité jeudi son homologue français François Hollande, en visite au Bénin, à appuyer la position de l'Union Africaine (UA) et la Force mixte multinationale contre Boko Haram qui déstabilise l'Afrique de l'Ouest et l'Afrique centrale.

Il a aussi demandé au Conseil de sécurité d'adopter une résolution autorisant le déploiement de cette force et la création d'un fonds d'affectation spéciale pour assurer la pérennité de ses opérations. Pour Boni Yayi, la visite du président français se tient "dans un contexte difficile en ce qui concerne l'état de la paix et de la sécurité sur le continent africain, en raison notamment de l' extrémisme religieux, du terrorisme, de la criminalité transfrontalière et de la piraterie maritime".

Le Bénin, comme le Niger, le Tchad et le Cameroun, est voisin du Nigeria où les éléments de Boko Haram ne cessent de commettre des atrocités. Les attaques du groupe terroriste touchent aussi le Niger, le Tchad et le Cameroun.

L'Union africaine (UA) a approuvé la mise en place d'une force mixte multinationale contre Boko Haram, laquelle serait forte de 10.000 hommes des pays du bassin du lac Tchad, auquels se joint le Bénin.

Lors d'une rencontre à Abuja, capitale du Nigeria, les présidents du Nigeria, du Niger, du Tchad et du Bénin, ainsi que le ministre de la Défense du Cameroun ont exprimé leur intention de déployer la Force mixte multinationale avant fin juillet, qui serait sous le commandement d'un général nigérian.

Pour sa part, le président Hollande, qui effectue une visite de 24 heures au Béin, a promis que son pays apporterait "tous ses apports financiers pour le développement économique et social" du Bénin.

Lors de son message adressé aux leaders et membres des institutions béninois, M. Hollande a annoncé la signature entre la France et le Bénin de conventions de plus de 6,35 milliards de FCFA (plus de 10 millions USD).

Il a déclaré que la France envisage également d'apporter son assistance au Bénin à travers deux autres projets de plus de 30 millions d'euros (environ 20 milliards FCFA) pour aider Porto-Novo et Cotonou, respectivement capitales politique et économique du Bénin à concilier le développement urbain, la lutte contre le réchauffement climatique et le combat contre la pauvreté.

"La recherche des énergies renouvelables constitue aussi un chantier pour notre coopération", a-t-il ajouté.

Source...Xinhua

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam