Créer un site internet

Discours d'Alexis de Tocqueville : ces personnes que la jeunesse Africaine étudie à l'école

A tocqueville

« Si les nègres ont droit à n’être pas ruinés par la liberté des nègres. (...) Il est équitable d’accorder aux colons (...) une indemnité représentant la valeur vénale des esclaves mis en liberté. » « Nous avons rendu la société musulmane beaucoup plus misérable, plus désordonnée, plus ignorante et plus barbare qu’elle n’était avant de nous connaître ». « La tyrannie européenne les a rendus plus désordonnés et moins civilisés qu’ils n’étaient déjà. La condition morale et l’état physique de ces peuples ont cessé d’empirer en même temps, et ils sont devenus plus barbares à mesure qu’ils étaient plus malheureux. » « Il n’y a ni utilité ni devoir à laisser à nos sujets musulmans des idées exagérées de leur propre importance, ni de les persuader que nous sommes obligés de les traiter en toutes circonstances précisément comme s’ils étaient nos concitoyens et nos égaux . » « Il peut donc et il doit donc y avoir deux législations très distinctes en Afrique parce qu’il s’y trouve deux sociétés très séparées. Rien n’empêche absolument, quand il s’agit des Européens, de les traiter comme s’ils étaient seuls, les règles qu’on fait pour eux ne devant jamais s’appliquer qu’à eux. » « J’ai souvent entendu en France des hommes que je respecte, mais je n’approuve pas, trouver mauvais qu’on brûlat des moissons, qu’on vidât les silos et enfin qu’on s’emparât des hommes sans armes, des femmes et des enfants. Ce sont là des nécessités fâcheuses, mais auxquelles tout peuple qui voudra faire la guerre aux Arabes sera obligé de se soumettre. » « La conservation des colonies est nécessaire à la force et à la grandeur de la France. »

Date de dernière mise à jour : 24/09/2019

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam