Créer un site internet

Génération consciente

Photo : Plus jeune , avant de me coucher , maman me racontait souvent les contes et légendes africaines. 
Elle me parlait des Royaumes et des empires pré coloniaux et ce qui m'intéressait surtout c'était les Reines et les héroïnes d'Afrique. 
J'´ai très vite compris que la femme occupait une place très importante dans nos sociétés. 
Je m' émerveillais  toujours devant ces histoires et ma préférée était celle des Amazones. Guerrière du Royaume du Bénin. 
Lorsque je récitais à l'école "Nos ancêtres les gaulois " , maman m'apprenait aussi  à réciter des poèmes et des chants de chez nous.   Baigné dans ce milieu , j'ai très vite parlé ma langue maternelle , chose que beaucoup de jeunes de mon âge ne savaient pas . Ce qui fait qu'en plus de l'éducation occidentale que j'ai reçu à l'école  , je bénéficiais également à la maison ,  d'une éducation Africaine. 
Je n'ai jamais joué avec des poupées autres que des poupées noires. Ainsi, j'ai toujours trouvé la femme noire Belle et unique en son genre. 
Quand à l'école on m'apprenait les écrivains et inventeurs Blancs , maman me faisait lire un livre sur les Inventeurs et savant noirs ' j'ai su très tôt qui j'étais , je connaissais mon histoire c'est pourquoi je n'ai jamais été complexé par cette société dans laquelle je vivais. 
Quand d'autres me voyaient porter des vêtements Africains , ils me regardaient tous avec de gros yeux. Ce que je trouvais très drôle puisque rare sont les Blancs qui s'habillent à l'africaine chez eux. 
Quand les autres se défrisaient les cheveux et que moi non , elles me critiquaient toujours.
Selon elles , la véritable beauté était celle de la femme blanche. Je voyais beaucoup se dépigmenter la peau et quand je leur demandais pourquoi elles le faisaient , elles me disaient qu'elles devaient être belle. 
Belle ? Quelle est donc cette beauté complètement dénaturée pensais-je au fond moi. 
La plupart du temps je racontais tout cela à maman ..
Elle me disait c'est un problème qu'ont majoritairement les noirs. Ils fuient constamment ce qu'ils sont car en vérité , on leur a appris à avoir honte d'eux même. Tout se passe dans le mental ma fille . Ils finissent par devenir de pales copies des occidentaux  sans aucune identité. 
_Pourquoi ? 
Parce-que - Disait elle - la colonisation et l'esclavage leur a fait perdre tous leurs repères alors ils s'adaptent aux choses qu'ils connaissent , s'identifient aux héros des autres  et imitent la culture des colons  par ignorance de la leur. 
Et tu vois ma fille , c'est ce que j'ai toujours voulu t'éviter . Je ne voulais pas que tu sois complexé , je ne voulais pas que tu te sentes inférieur à qui que ce soit. Et si ça arrive , Râ m'en préserve , je considérais que j'ai faillis à ton éducation.
Plus jeune , avant de me coucher , maman me racontait souvent les contes et légendes africaines.
Elle me parlait des Royaumes et des empires pré coloniaux et ce qui m'intéressait surtout c'était les Reines et les héroïnes d'Afrique.
J'´ai très vite compris que la femme occupait une place très importante dans nos sociétés.
Je m' émerveillais toujours devant ces histoires et ma préférée était celle des Amazones. Guerrière du Royaume du Bénin.
Lorsque je récitais à l'école "Nos ancêtres les gaulois " , maman m'apprenait aussi à réciter des poèmes et des chants de chez nous. Baigné dans ce milieu , j'ai très vite parlé ma langue maternelle , chose que beaucoup de jeunes de mon âge ne savaient pas . Ce qui fait qu'en plus de l'éducation occidentale que j'ai reçu à l'école , je bénéficiais également à la maison , d'une éducation Africaine.
Je n'ai jamais joué avec des poupées autres que des poupées noires. Ainsi, j'ai toujours trouvé la femme noire Belle et unique en son genre.
Quand à l'école on m'apprenait les écrivains et inventeurs Blancs , maman me faisait lire un livre sur les Inventeurs et savant noirs ' j'ai su très tôt qui j'étais , je connaissais mon histoire c'est pourquoi je n'ai jamais été complexé par cette société dans laquelle je vivais.
Quand d'autres me voyaient porter des vêtements Africains , ils me regardaient tous avec de gros yeux. Ce que je trouvais très drôle puisque rare sont les Blancs qui s'habillent à l'africaine chez eux.
Quand les autres se défrisaient les cheveux et que moi non , elles me critiquaient toujours.
Selon elles , la véritable beauté était celle de la femme blanche. Je voyais beaucoup se dépigmenter la peau et quand je leur demandais pourquoi elles le faisaient , elles me disaient qu'elles devaient être belle.
Belle ? Quelle est donc cette beauté complètement dénaturée pensais-je au fond moi.
La plupart du temps je racontais tout cela à maman ..
Elle me disait c'est un problème qu'ont majoritairement les noirs. Ils fuient constamment ce qu'ils sont car en vérité , on leur a appris à avoir honte d'eux même. Tout se passe dans le mental ma fille . Ils finissent par devenir de pales copies des occidentaux sans aucune identité.
_Pourquoi ?
Parce-que - Disait elle - la colonisation et l'esclavage leur a fait perdre tous leurs repères alors ils s'adaptent aux choses qu'ils connaissent , s'identifient aux héros des autres et imitent la culture des colons par ignorance de la leur.
Et tu vois ma fille , c'est ce que j'ai toujours voulu t'éviter . Je ne voulais pas que tu sois complexé , je ne voulais pas que tu te sentes inférieur à qui que ce soit. Et si ça arrive , Râ m'en préserve , je considérais que j'ai faillis à ton éducation.

Sources: Gabao en pagne...https://www.facebook.com/gabaoenpagne.fr?fref=ts

Gabao en pagne , un des divers projets de l'association Ibekelia dans une optique de valorisation du patrimoine Gabonais et kemet (Africain) à travers le pagne.

adresse officielle de la page : IbekeliaFirms@outlook.fr
numéro à contacter : 02325860

Par AYONG

Date de dernière mise à jour : 05/07/2018

  • 1 vote. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Afap

    1 Afap Le 07/10/2014

    discours poignant! Merci Ayong
  • Okoko

    2 Okoko Le 30/09/2014

    Wahoo, édifiant et instructif

Ajouter un commentaire

Anti-spam