Créer un site internet

Le peuple Kikuyu

Les Kikuyus sont un peuple d'Afrique de l'Est. Ils représentent 22% de la population totale et forment donc le plus grande groupe du Kenya.

Le kikuyu est parlé par environ 6 millions de personnes au Kenya. On pense qu’ils sont arrivés dans cette région pendant l’exode des tribus Bantoues.

Ils habitent sur les hauts plateaux dans la région du mont Kenya, tout comme les Meru, les Chuka et les Embu-Mbeere qui leur sont proches par la culture et le mode de vie. Agriculteurs, les Kikuyus habitent dans des fermes familiales, cultivant le mil, le sorgho, les haricots, les pois et les patates douces. Certains élèvent aussi du gros et du petit bétail pour compléter leur régime alimentaire, mais pratiquent très peu la chasse et la pêche.

Les Kikuyus cultivent les montagnes centrales fertiles et sont également le groupe le plus économiquement actif au Kenya.

Près de Nairobi, la bordure du pays kikuyu est encore jalonnée de plantations de café parfaitement agencées et de vastes demeures de pierre, aux toits de tuile. Peu d'espaces coloniaux ont été à ce point préservés, contrastant avec l'entassement humain de ce que l'on appelait il y a 40 ans les « réserves » ethniques.

Selon les sources et le contexte, on rencontre plusieurs variantes : Agekoyo, Agikuyu, Aikuyu, Akikuyu, Gekoyo, Giguyu, Gikikuyu, Gikuyu, Kikouyou, Kikouyous, Kikuyus, Wakikuyu.

« Kikuyu » est la transcription la plus utilisée, mais eux-mêmes s'appellent plutôt Agikũyũ

Aujourd’hui, les Kikuyus vivent dans les grandes villes et dans les régions autour du Mont Kenya. À l'époque coloniale, ils sont chassés de leurs terres par l'arrivée massive de colons Britanniques et obligés de se louer comme travailleurs dans les fermes des Blancs. Au début des années 1950, leurs revendications pour un meilleur partage des terres prend rapidement une coloration nationaliste, tandis que dans les campagnes apparaît la société secrète des Mau-Mau. Société initiatique traditionnelle issue des croyances ancestrales, prend pour cible les Européens et les Kikuyus collaborateurs des colons. La rébellion provoque des troubles et l’instabilité ambiante contraint l’administration coloniale à décréter l’état d'urgence, tandis que le leader nationaliste Jomo Kenyatta, accusé de soutenir clandestinement la rébellion, est arrêté. Il est élu Premier ministre quand le Kenya obtient son indépendance en 1963. Après sa mort, le pouvoir passe aux mains de la petite minorité des Kalenjins, choisie à l'origine dans un souci d'équilibre entre Bantous Kikuyus et Nilotiques Luo. Depuis l'indépendance, ils s'adonnent aux cultures industrielles destinées à l'exportation (thé, café, haricots verts). Depuis peu, ils exploitent l'arbuste à khat (substance dite hallucinogène), dont les feuilles sont expédiées le jour même par avion dans la Corne de l'Afrique.

L'unité de base est le lignage patrilinéaire (autrefois polygame) dirigé par un conseil de neuf anciens. La société traditionnelle pratique l'initiation, permettant l'accès au statut «d'ancien» ; deux classes d'âge échangent leurs attributions (autorité) tous les trente ans environ au cours d'une cérémonie de transmission.

Les Kikuyus se sont installés dans la région à l'issue de plusieurs migrations de peuples d'origines diverses venus principalement du nord.

Sources : Lemondedukenya.com ; www.fr.enhols.com

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021

  • 4 votes. Moyenne 4.8 sur 5.

Ajouter un commentaire

Anti-spam