Créer un site internet

La Sierra Leone a grand besoin d'une aide humanitaire d'urgence après le glissement de terrain

N n 1

Le porte-parole de la présidence de la Sierra Leone, Abdulai Bayraytay, a déclaré mercredi que le pays avait grand besoin de nourritures, d'eau, de vêtements, d'hébergements et de fournitures médicales pour les milliers de personnes laissées sans abri par les inondations et le glissement de terrain dévastateurs qui ont frappé lundi une zone en périphérie de Freetown.

M. Bayraytay, qui est également responsable de communication à la gestion des catastrophes en Sierra Leone, a déclaré à Xinhua dans une interview qu'ils ont fourni des hébergements temporaires aux sans-abris dans diverses écoles de la ville et fournissent actuellement des rations alimentaires sèches aux personnes touchées par la catastrophe naturelle, mais des approvisionnements supplémentaires sont nécessaires.

"Nous avons besoin d'installations d'eau, d'habillements, de médicaments, de nourritures et d'hébergements pour les personnes qui ont été laissées sans abri", a-t-il déclaré, alors que le travail de recherche et de sauvetage des personnes soupçonnées d'être enterrées sous les décombres est encore en cours.

"Nous sommes toujours très optimistes que, au fur et à mesure que les efforts de sauvetage se poursuivent, nous découvrirons plus de personnes. C'est pourquoi nous avons des ambulances prêtes à intervenir, afin que quiconque nous découvrions soit transporté à l'hôpital le plus proche", a déclaré le porte-parole.

Il a indiqué que l'enregistrement des victimes présumées de la catastrophe naturelle est encore en cours, mais qu'il n'est pas en mesure de fournir un bilan actualisé.

Selon lui, le gouvernement est particulièrement préoccupé par tout foyer de choléra à la suite de la catastrophe et il a donc besoin de fournitures médicales.

"Nous sommes très préoccupés par une épidémie de choléra. Donc, quels que soient les approvisionnements médicaux que nous obtenons, ils seront énormément appréciés", a-t-il déclaré.

La vice-ministre de la Santé et de l'Assainissement, Madina Rahman, a déjà conseillé aux gens d'appliquer toutes les mesures de précaution pour éviter de rattraper le choléra ou toute autre maladie d'origine hydrique.

Un communiqué publié mardi par le Palais présidentiel indique que 83 femmes, 105 hommes et 109 enfants ont été signalés morts pendant la catastrophe. Alors que l'opération de sauvetage est encore en cours, le bilan pourrait s'alourdir à mesure que de plus en plus de corps seront transportés de la morgue de l'hôpital Connaught à Freetown.

Source...Xinhua

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam