Créer un site internet

La police sud-africaine arrête près de 10 000 suspects après les violences xénophobes

2008 05 20t152855z 01 nootr rtridsp 3 ofrwr afsud violences 20080520

PRETORIA -- La police sud-africaine a arrêté 9 968 suspects lors d'une opération anti-crime lancée début avril après une vague de violences xénophobes, a annoncé lundi un officiel.

Parmi les suspects, 1 123 ont été arrêtés pour séjour illégal dans le pays alors que les autres ont été accusés de crimes comme possession illégale d'armes à feux et de munitions, de meurtres et de trafic de drogue, a indiqué la porte-parole du cabinet, Phumla Williams, lors d'une conférence de presse à Pretoria.

Le gouvernement a expliqué que l'opération a pour but de "débarrasser le pays des éléments criminels", alors que les opposants la critiquent et estiment qu'elle vise les migrants et la qualifient de nouvelle forme de xénophobie déguisée.

Mme Williams a avancé que l'opération continue de respecter les lois sur l'immigration.

D'avril à juillet, la police a enregistré 6 781 individus qui attendent leur déportation. Parmi eux, 1 694 sont liés à des crimes, a-t-elle révélé.

Pour les individus liés à des activités criminelles, leur processus de déportation sera suspendu pendant leurs procès.

"S'ils sont reconnus coupables, ils purgeront leurs peines et seront déportés dans leurs pays d'origine immédiatement à leur libération", a précisé Mme Williams.

Elle a également annoncé la fin des démarches pour reloger les ressortissants étrangers déplacés pendant les violences xénophobes du mois d'avril dans leurs communautés.

Source...Xinhua

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam