Créer un site internet

Les ministres africains des Transports affirment leur soutien à la mobilité urbaine écologique

James

Les ministres des Transports de la région d'Afrique sub-saharienne ont fait voeu jeudi de soutenir les efforts pour promouvoir la mobilité urbaine respectueuse de l'environnement dans les villes, face à la congestion du trafic et à la pollution de l'air.

James Macharia, ministre kényan des Transports et des Infrastructures, a indiqué que les gouvernements africains souhaitaient adopter les politiques nécessaires pour transformer la mobilité urbaine et l'adapter aux besoins sociaux, économiques et environnementaux des citoyens.

"Une mobilité efficace et respectueuse de l'environnement est essentielle pour accroître la résilience des villes africaines confrontées à une croissance rapide et aux émissions de gaz carbonique", a dit M. Macharia.

Il s'exprimait lors d'une session de haut niveau sur les solutions innovantes de mobilité urbaine pour des villes durables en Afrique, en marge de la première Assemblée de l'ONU-Habitat actuellement à Nairobi.

Cette réunion de haut niveau a été organisée par l'ONU-Habitat en partenariat avec le Programme des politiques de transport en Afrique, affilié à la Banque mondiale, et avec l'Association internationale des transports publics.

Des politiques innovantes combinées à des investissements dans les nouvelles technologies sont essentiels pour renforcer la sécurité et la qualité environnementale des systèmes de transport urbains en Afrique.

"Des investissements importants devraient être accompagnés de réformes politiques afin de produire une mobilité urbaine respectueuse de l'environnement et à l'abri des accidents", a indiqué M. Macharia.

Le Kenya a défini comme une priorité l'introduction d'un système de transport rapide par bus (BRT) et de lignes ferroviaires rapides, en accord avec un plan d'ensemble pour la transformation de la mobilité urbaine.

Le ministre rwandais des Infrastructures, Claver Gatete, a estimé que la mise en place d'un système modernisé de transports publics dans les villes africaines devrait être inscrite dans l'agenda de développement durable du continent.

"Nous devrions hâter la mise en oeuvre d'un nouveau plan d'ensemble des transports urbains qui intègre la marche et le vélo pour réduire la congestion du trafic routier", a dit M. Gatete.

La réorganisation des axes routiers urbains, l'application des réglementations sur la circulation et la sensibilisation sont essentiels pour promouvoir la mobilité urbaine durable en Afrique, a-t-il dit.

Selon Zemedkun Girma Tessema, spécialiste des transports auprès de la Banque mondiale, des politiques cohérentes sont nécessaires pour faciliter l'adoption des innovations requises afin de rendre la mobilité urbaine en Afrique écologique et fluide.

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam