Créer un site internet

L'Afrique du Sud défend sa position de destination d'investissement attrayante

Th1v0cid24L

E CAP (Afrique du Sud) --- L'Afrique du Sud reste une destination d'investissement intéressante malgré les difficultés confrontant le pays, a déclaré mardi le vice-président sud-africain Cyril Ramaphosa.

Dans le sillage de la crise des matières premières et du ralentissement dans plusieurs économies importantes, l'Afrique du Sud fait face à une période de croissance moins rapide et des contraintes budgétaires, a déclaré M. Ramaphosa à une délégation d'affaires du Japon au Cap.

"Pourtant, notre confiance dans la performance à long terme de notre économie reste intacte", a affirmé M. Ramaphosa.

L'Afrique du Sud poursuit des mesures visant à transformer radicalement son économie, assurant qu'elle est plus productive, plus inclusive et plus durable, a-t-il expliqué.

"Nous dirigeons toutes nos ressources et énergies vers le développement des compétences de nos jeunes et la création d'emplois pour eux", a déclaré M. Ramaphosa.

Selon lui, le gouvernement sud-africain travaille rapidement pour créer l'infrastructure appropriée pour soutenir l'investissement.

"Nous sommes en train d'accélérer la mise en oeuvre de l'initiative Invest SA, qui est une boutique d'investissement unique pour aider les investisseurs à satisfaire toutes les exigences législatives et réglementaires nécessaires", a expliqué M. Ramaphosa, ajoutant que ceci réduira le coût et la complexité de l'investissement en Afrique du Sud, et assurera que les ministères et les organismes de gouvernement soient plus efficaces et plus réactifs.

Comme une grande partie du continent, l'Afrique du Sud est trop dépendante des exportations des produits de base. Egalement en raison de contraintes de compétences et d'une base de fabrication historiquement étroite, l'Afrique du Sud ne tire pas suffisamment de valeur des minéraux qu'elle extrait et des aliments qu'elle produit, a-t-il regretté.

C'est pour répondre à ce défi que l'Afrique du Sud a entamé un processus d'industrialisation intensive.

Dans le cadre du programme d'industrialisation, le gouvernement offre des incitations et d'autres formes de soutien à ces secteurs, d'après M. Ramaphosa.

Ce programme est planifié et coordonné centralement, veillant à ce que nos ressources sur les infrastructures soient utilisées de manière plus efficace et ont un plus grand impact sur l'emploi, la localisation et le développement de la capacité industrielle de l'Afrique du Sud", a déclaré le vice-président.

Il a exhorté le Japon à aider les industriels noirs émergents à accéder aux marchés, aux compétences et technologies, à aider l'Afrique du Sud dans le développement d'une économie de l'hydrogène en plein essor, à investir dans l'économie océanique de l'Afrique du Sud et l'aquaculture, et à fournir une formation dans la construction navale et la gestion des ports, entre autres.

Le Japon demeure le troisième partenaire commercial de l'Afrique du Sud. Il y a environ 130 sociétés japonaises en Afrique du Sud, qui emploient plus de 150.000 personnes.

Source...Xinhua

Date de dernière mise à jour : 17/02/2016

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam