Créer un site internet

Le Gabon se dote d'un nouveau port minéralier

Port 2

LIBREVILLE --- Le chef de l'Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba, a officiellement mis en service le premier module d'un nouveau port minéralier d'une capacité de 3 millions de tonnes de minerai par an.

Le nouveau port est le fruit d'un partenariat public-privé entre l'Etat gabonais et le groupe agro-industriel singapourien Olam. Il a coûté 88 milliards de FCFA.

L'ouvrage flambant neuf dispose d'un quai d'une longueur de 220 mètres et d'une capacité d'accostage de deux barges de 2.100 tonnes chacune. La zone de stockage est de 1.700 mètres carrés.

Construit sur une superficie de 45 hectares, le port est subdivisé en deux zones, à savoir : un terminal minéralier de 25 ha et un autre terminal polyvalent de 20 ha.

Ce deuxième terminal est dédié aux agrégats et certains produits issus de la transformation du bois. L'infrastructure est dotée d'un embranchement ferroviaire de 1,8 km de long.

"Le port est ouvert à tous les opérateurs qui souhaitent se lancer dans l'exploitation minière dans le pays, a affirmé Philippe Djerry, directeur des infrastructures portuaires de la société GSEZ Port, société chargée de l'exploitation du port.

Ouvert sur l'océan Atlantique, le Gabon assure 90% de ses échanges commerciaux via l'océan.

Le premier port minéralier du pays a été mis en service à la fin des années 80. Il est entièrement dédié à l'exportation du minerai de manganèse.

Le Gabon produit environ 3 millions de tonnes de manganèse par an. Son sous-sol regorge d'importantes ressources minières non encore exploitées.

Date de dernière mise à jour : 12/08/2016

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Anti-spam