Créer un site internet

La pomme de la discorde

Il était une fois dans un village en pleine forêt équatoriale où vivait Pumou, un homme riche et très respecté de tout le monde. Pumou possédait une grande propriété et avait une fortune telle qu’il était considéré comme le plus riche de la contrée. Il avait plusieurs plantations, plusieurs troupeaux de bœufs et de moutons, mais aussi tous les animaux de la bassecour. Pumou était un homme très généreux et s’occupait non seulement de ses propres enfants au nombre de 4, mais aussi des enfants de ses frères et sœurs. Parmi les enfants de Pumou, on avait Tonga le fils ainé sûr de lui et arrogant, sa légitimité reposait essentiellement sur la fortune de son père. Ensuite il y avait un autre garçon Mangwa, calme, travailleur et discret, puis Olwate la 3très impliquée dans la vie de la communauté, et Kabia la petite dernière, curieuse mais sincère. Tout allait bien dans ce village paisible, jusqu’au jour où Pumou rattrapé par son âge est convoqué par les sages pour lui parler, le plus âgé pris la parole : « Pumou, le temps passe et nous ne sommes pas éternel sur ce bas monde, tu es un homme fortuné, respecté par tout le monde, et le temps est venu pour toi de préparer ta succession, pour que nous ne soyons pas pris au dépourvu. Il va falloir faire la cérémonie sacrée ». « Vous avez raison rétorqua Pumou ».

La cérémonie sacrée consiste à regrouper tous les enfants du village tôt dans la matinée en leur demandant d’aller dans la forêt pour trouver une pomme d’or la quelle sera gage de respectabilité et de prospérité. Pumou lui-même avait réussi à trouver la pomme d’or en son temps et succéder au vieux Tongala décédé quelques années plus tard.

La date ayant été fixée par le conseil des sages au début de la prochaine saison sèche, que celle-ci arriva assez vite. Le samedi matin aux aurores tous les enfants de plus de 12 ans se regroupèrent chez Pumou pour le début de la cérémonie. Après avoir présenté le principe du jeu, de la recherche de la pomme d’or, tous les enfants se sont rués dans la forêt à la recherche de la fameuse pomme d’or cachée par les anciens.

Après plusieurs heures de recherches, Kabia réussît à trouver la pomme d’or caché simplement sur la route principale de la forêt, à l’endroit où personne n’aurait pensé à regarder. Elle décida alors de repartir au village pour l’annoncer aux anciens en attente au corps de garde. Sur le chemin du retour, elle croisa son frère Tonga, et naïvement, Kabia lui annonça avoir trouvé la fameuse pomme d’or. Puis Tonga tenta par tous les moyens de lui soutirer la fameuse pomme d’or, mais sans succès. Il lui demanda alors de rentrer ensemble au village pour qu’elle montre sa trouvaille. Kabia sans aucune méfiance accepta la proposition de son frère. Sur le chemin du retour, après s’être assuré qu’il n’y avait personne autour, Tonga assena un violent coup de bâton derrière la tête de sa petite sœur qui mourut sur le coup.

Il entera sa sœur dans la forêt et attendit trois jours supplémentaires avant de se présenter au village comme l’heureux vainqueur en présentant son trophée aux anciens. Tonga eût la victoire fanfaronne et sans aucune retenue, les anciens sonnèrent la trompette pour signifier la fin de la cérémonie pour célébrer le futur notable qui pour une fois était de la même lignée que son prédécesseur.

Mais pendant la célébration du  futur chef Pumou constata l’absence de Kabia, et ne pouvait partager l’enthousiasme des autres. Deux jours plus tard, toujours sans nouvelles de sa fille Kabia, le conseil des sages convoqua tout le monde et ordonna d’aller à la recherche de Kabia. Les villageois repartirent alors dans la forêt. Après plusieurs jours de recherche, Olwate réussit à retrouver le corps de sa sœur en décomposition et convoqua tout le monde. Pumou complètement anéanti alla toucher le corps en décomposition de sa fille, mais la carcasse se mit à chanter : « Touchez, touchez mon beau père, touchez, touchez doucement, on m’a tué dans la pleine pour avoir une pomme d’or ». Tout le monde surprit voulu comprendre ce qui se passait, demanda à Olwate de toucher à son tour de toucher le corps de sa sœur avec hésitation la petite Olwate s’exécuta et une voix se mit de nouveau à chanter :« Touchez, touchez ma belle sœur, touchez, touchez doucement, on m’a tué dans la pleine pour avoir une pomme d’or ».Lesanciens comprirent que l’esprit de Kabia communiquait avec eux, de ce fait tout le monde passa à son tour, jusqu’au tour de Tonga qui opposa un refus catégorique de se prêter au jeu, mais l’insistance des anciens le contraint à touchez le corps en décomposition de Kabia et comme pour tous les autres une voix se mit à chanter : « Touchez, touchez mon beau frère, touchez, touchez doucement, tu m’as tué dans la pleine pour avoir une pomme d’or ».Tout le monde surprit, lui demanda de retoucher le corps de Kabia et le même refrain revint avec insistance :« Touchez, touchez mon beau frère, touchez, touchez doucement, tu m’as tué dans la pleine pour avoir une pomme d’or ». Pumou meurtrit compris que son fils aîné Tonga était le meurtrier de sa sœur. On l’amena enchainé au village pour une réunion d’urgence au corps de garde afin de statuer sur son cas... ( à suivre)

Par Ayong

Date de dernière mise à jour : 02/07/2021

  • 2 votes. Moyenne 5 sur 5.

Commentaires

  • Ahida

    1 Ahida Le 22/12/2014

    J'ai aimé le ngane, même si je n'aime pas lire les contes longs et les gros livres a environ 200 p, J'ai appris que la jalousie=nzuâ n'est pas bien:"Il a tué Kabia la petite dernière pour la récompense et pour la pomme...
  • Isis

    2 Isis Le 07/05/2014

    En effet, quel sort est reservé à Tonga. Ah suspense
  • Aissa

    3 Aissa Le 07/05/2014

    Cette histoire nous révèle vraiment la capacité de nuisance d'un être humain mais elle nous permet également de réfléchir sur les rapports entre les individus
  • Afap

    4 Afap Le 17/03/2014

    l'histoire est poignante !!!
    j’attends de voir le sort réservé à Tonga....

Ajouter un commentaire

Anti-spam